Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Le Kenya scotché devant le marathon de Londres

A Eldoret, les kényans se sont rassemblés pour acclamer les stars du marathon   -  
Copyright © africanews
TONY KARUMBA/AFP or licensors

Kenya

Ce marathon, les kényans l'attendaient avec impatience. L'occasion de voir briller leurs athlètes une nouvelle fois à Londres, malgré la pluie et le mauvais temps.

Chez les femmes, Brigid Kosgei la recordwoman du monde, assoit sa domination sur la distance. Après s'être débarrassée de sa dernière concurrente, elle franchit seule la ligne d'arrivée à 2 h 14 m. Une deuxième victoire consécutive à Londres pour la kenyane.

A Eldoret, dans l'Ouest du pays, ce n'est que cris de joie.

"Nous sommes fière des femmes. Brigid on s'attendait à un record du monde mais au moins elle a fait quelque chose. Ouais, on est fière d'elle!" s'exclame Winnie, qui crie pour soutenir Kosgei pendant sa course.

Mais la grande star du jour, celui qu'ils attendaient tous, c'est lui. Eliud Kipchoge, quintuple champion du monde et un des plus grands noms de l'histoire de l'athlétisme. Une légende de la distance dans le pays.

"C'est la fierté des kényans, c'est notre collègue, on est fier de lui", explique tout simplement Eliud Kibet, qui s'accroche aux barrières de sécurité mise en place pour la retransmission de la course pour suivre Kipchoge.

Kipchoge bousculé chez les hommes

La course commençait pourtant bien pour la légende de la course de fond. Pas de faux départ pour le kényan triple médaillé d'or aux jeux olympiques. malgré ses 35 ans, le vétéran garde le rythme dans le groupe de tête et semble dominer la course.

Mais soudain, au 38ème kilomètre, l’éthiopien Shura Kitata accélère et laisse sur place Kipchoge. Il ne finira qu'en huitième place, en 2 h 06 min 49 sec. Plus d'une minute après le vainqueur de la course.

Parti comme une flèche dans les derniers kilomètres, Shura Kitatafait sauter les outsiders éthiopiens les plus attendus, Mule Wasihun (3e l'an dernier, 5e cette année) et Mosinet Geremew (dauphin de Kipchoge en 2019, 4e cette année).

Dans un sprint à en avoir le souffle coupé, Kitata franchit la ligne d'arrivée. Déception évidente pour Kipchoge, qui était annoncé comme le vainqueur évident de la course après le forfait de l'éthiopien Kenenisa Bekele pour blessure vendredi.

Le kényan n'avait pas perdu un seul marathon en plus de sept ans.

Voir plus