Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Le film 24th, un épisode méconnu de l'histoire afro-américaine

Trai Byers, acteur principal du film 24th   -  
Copyright © africanews
AP Photo

Etats-Unis

Prévue pour une sortie en salle en août, le film 24th retrace un épisode méconnu de l’histoire américaine. Celle de la mutinerie de soldats noirs lors d’une émeute à Houston, dans le Sud ségrégationniste.

Peu après l'entrée des États-Unis dans la Première Guerre mondiale, 156 soldats d'un régiment entièrement noir, le 24e, étaient stationnés près de Houston. Après avoir été battus et harcelés par des habitants et des policiers - notamment en traînant une femme noire hors de sa maison, ce qui a conduit à une attaque et à l'arrestation d'un soldat noir - les fantassins se sont mutinés et ont marché sur Houston.

Pour l’acteur principal, Trai Byers, cette histoire est toujours pertinente dans le contexte actuel.

« Les Noirs travaillent dur. Je pense que beaucoup de gens ne savent qu'à l'époque, les Noirs s'engageaient – il s’engageaient dans l’armée et ne se faisaient pas enrôler - pour l'honneur, le patriotisme et un héritage. Mais comme vous le savez, ils étaient regroupés et envoyés pour des tâches mineures alors que leurs collègues blancs allaient se battre ou faisaient des choses honorables. Etaient des hommes. Des patriotes. Et ce qui donne de la profondeur à cette histoire, c'est qu'elle date de 1917. Elle a 103 ans. Mais elle ne semble pas si vieille, n'est-ce pas ? »

Black Lives Matter

« _De toute évidence nous passons par quelque chose de très viscéral que les gens voient, que les gens ressentent. Ce film peut leur rappeler les origines. C’est une chose nouvelle à enseigner à ceux qui ne savent pas d’où ça vien_t ».

Inspiré de faits réels, cette adaptation de Kevin Wilmott sort au moment où le mouvement Black Lives Matter a pris une ampleur mondiale après le meurtre de George Floyd. C’est pour son intemporalité que les producteurs ont souhaité sortir ce film malgré la fermeture de plusieurs cinémas.

Voir plus