Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

« Luanda Leaks » : comment Isabel dos Santos prépare sa contre-attaque

« Luanda Leaks » : comment Isabel dos Santos prépare sa contre-attaque

Angola

Isabel dos Santos entend traîner en justice les médias ayant relayé les révélations des « Luanda Leaks », dénonçant l’origine « frauduleuse » de sa fortune. La fille de l’ancien président angolais veut en découdre avec ces allégations « non fondées ».

« Au cours des dernières semaines, j’ai été la cible d’une campagne intensive et concertée, organisée par plusieurs médias », a déclaré Isabel dos Santos dans un communiqué rendu public lundi.

Et tout est parti des révélations d’une trentaine de médias, membres du Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) dont BBC, RFI, Le Monde et New York Times.

Ils avaient publié quelque 715 000 documents baptisés « Luanda Leaks » accusant la fille de l’ex-président anglais José Eduardo dos Santos d’avoir « siphonné l‘économie angolaise et accumulé de manière frauduleuse une fortune estimée à 2,1 milliards de dollars (1,8 milliards d’euros) », ainsi que l’avait rapporté l’AFP.

Les Luanda Leaks, sont l‘œuvre de Rui Pinto, un lanceur d’alerte portugais en détention depuis l’année dernière pour avoir favorisé la fuite en 2016 de plus de 16 millions de documents concernant des contrats, des transferts, des commissions et de l‘évasion fiscale dans le monde du football.

>>> LIRE AUSSI : Rui Pinto, l’homme à l’origine des Luanda Leaks, c’est lui

Mais pour Mme dos Santos, les accusations portées contre elle sont fausse. « Je réfute les allégations infondées et les affirmations fausses et j’informe avoir entamé les démarches pour agir légalement contre l’ICIJ et les partenaires de l’ICIJ », a indiqué l’Angolaise de 46 ans.

>>> LIRE AUSSI : Le scandale dos Santos, test pour la lutte anticorruption en Angola

Mise en cause dans plusieurs scandales financiers, celle qui est présentée par Forbes comme la femme la plus riche d’Afrique a maille à partir avec la justice de son pays qui la réclame à cor et à cri pour qu’elle réponde de plusieurs délits dont « fraude », « détournement de fonds » et « blanchiment d’argent ».

>>> LIRE AUSSI : Angola : Isabel dos Santos formellement accusée de fraude et blanchiment d’argent
Voir plus