Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Burkina : quatre morts dans une nouvelle attaque dans le Nord

Burkina : quatre morts dans une nouvelle attaque dans le Nord

Burkina Faso

Quatre civils burkinabè ont été tués samedi à Samboulga, dans la province septentrionale du Loroum où un couvre-feu a été instauré, a appris l’AFP dimanche de sources sécuritaires.

“Quatre personnes ont été tuées samedi soir par des individus armés à Samboulga au cours d’une attaque”, a déclaré à l’AFP une source sécuritaire. 

“Selon les habitants, les assaillants ont fait irruption dans le village et ont tiré sur les personnes sans distinction”, a expliqué cette source. 

Lundi, non loin de là, “un groupe d’hommes armés avaient également attaqué le village de Bouna, à 10 km de Titao (le chef-lieu de la province du Loroum), faisant huit morts” parmi ses habitants, selon la même source. 

Une autre source sécuritaire a confirmé ces deux attaques dans le Loroum.  “Il est instauré dans le ressort de la province du Loroum un couvre-feu de 18H00 à 06H00 du 15 octobre 2019 au 14 novembre 2019”, écrit le gouverneur de la région Nord Justin Somé dans un arrêté, soulignant que la décision a été prise “au regard de la situation sécuritaire dans la province du Loroum”.

Spirale de violences jihadistes

“Durant cette période la circulation des personnes, de véhicules à quatre roues, à deux roues, des tricycles et des vélos est formellement interdite. La circulation des ambulances est soumise à un laissez-passer ou un ordre de mission”, précise l’arrêté. 

Vendredi soir, au moins seize personnes ont été tuées et deux grièvement blessées dans une attaque contre une mosquée à Salmossi dans la province de l’Oudalan, à une vingtaine de kilomètres de Gorom-Gorom.

Le Burkina Faso, un pays pauvre d’Afrique de l’Ouest, est pris depuis quatre ans et demi dans une spirale de violences attribuées à des groupes armés jihadistes, certains affiliés à Al-Qaïda et d’autres au groupe Etat islamique. 

Depuis début 2015, les attaques jihadistes, de plus en plus fréquentes et meurtrières, en particulier dans le nord et l’est, ont fait près de 610 morts, selon un comptage de l’AFP.

AFP

Voir plus