Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Exportation : le piment, futur nouveau filon du Rwanda ?

Exportation : le piment, futur nouveau filon du Rwanda ?

Rwanda

Le piment pourrait rapporter au Rwanda plus d’argent que le café et le thé jusqu’ici premiers produits à l’exportation dans le pays. Grâce à un accord avec une entreprise chinoise.

L’histoire des exportations au Rwanda en passe de connaître un nouveau tournant. Et ce serait le résultat d’un accord conclu récemment à Pékin entre l’entreprise rwandaise Gashora Farm spécialisée dans la production du piment et la société chinoise GK International Enterprises spécialisée dans l’import-export.

L’accord stipule que Gashora Farm dirigé par le jeune entrepreneur Dieudonné Twahirwa fournira désormais à la Chine 50 000 tonnes de piment sec d’une valeur de 100 millions de dollars chaque année.

C’est dire qu’en cinq ans (durée du contrat), le Rwanda enverra en Chine 250 000 tonnes de piment et empochera 500 millions de dollars. Plus que le thé et le café, jusqu’ici premiers produits à l’exportation dans le pays des mille collines.

En effet, les chiffres du rapport annuel 2018-2019 de l’Office national de développement des exportations agricoles (NAEB) montrent que les recettes d’exportation du thé ont diminué de 5 %, passant de 88 millions de dollars en 2017-2018 à 83 millions de dollars en 2018-2019. Ce, malgré une augmentation de 10 % (de 27 000 tonnes à 30 000 tonnes).

« L’accord profitera à notre pays en général »

Quant au café, le NAEB explique que les recettes tirées du café étaient passées de 69 millions de dollars en 2017-2018 à 68 millions de dollars en 2018-2019, tandis que les quantités exportées avaient augmenté de 6 %, passant de 20 000 à 21 000 tonnes en 2018-2019.

En attendant sa mise à exécution, l’accord augure déjà des lendemains meilleurs. Pas seulement pour les quelque 1 000 employés de Gashora Farm. « L’accord profitera à notre pays en général, car nous pourrons augmenter notre capacité de production et d’exportation, ainsi que créer plus d’emplois et faire en sorte que les producteurs de piment aient un marché viable pour les cinq prochaines années », a confié Dieudonné Twahirwa à la presse locale.

C’est le deuxième accord similaire signé par Gashora Farm avec une entreprise chinoise après celui de l’année dernière avec Kai Jiang Xian et Wei Food conclu en marge du salon China International Import Expo 2018 à Shanghai. L’entreprise rwandaise devrait fournir 37 500 litres d’huile de piment pour 2 millions de dollars. Aux dernières nouvelles, le contrat s’exécute sans anicroche.

De quoi aider le Rwanda à franchir une marche de plus dans l’ascension vers le développement.

Voir plus