Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Le Nigeria et le Botswana interpellent leurs ressortissants sur les voyages en Afrique du Sud

Le Nigeria et le Botswana interpellent leurs ressortissants sur les voyages en Afrique du Sud

Afrique du Sud

L’Afrique du Sud devenue une destination dangereuse pour certains pays qui ont interpellé leurs ressortissants sur les déplacements à risque dans le pays, en proie à des attaques xénophobes.

Le Botswana se range du côté des pays qui ont mis en garde leurs citoyens contre les déplacements en Afrique du Sud. Dans un post Facebook, le gouvernement du Botswana a déclaré que ses citoyens devaient « faire preuve d’une extrême prudence » et « rester vigilants en tout temps », à la lumière des récents développements en Afrique du Sud.

Peu avant le Botswana, c’est le Nigeria qui avait émis les mêmes réserves enjoignant ses citoyens d‘éviter de se rendre dans des zones à haut risque et instables en Afrique du Sud jusqu‘à ce que la situation soit maîtrisée. Mardi, le gouvernement nigérian a fermement manifesté sa désapprobation face aux attaques qu’il dit être particulièrement dirigées contre ses ressortissants.

En guise de protestation, le géant de l’Afrique de l’Ouest a décidé de boycotter le Forum économique mondial Afrique qui se tient actuellement au Cap, en Afrique du Sud.

Ce mercredi, la police de Johannesburg a indiqué avoir renforcé son dispositif pour prévenir de nouvelles violences. Les attaques débutées le dimanche ont déjà fait sept morts – dont deux corps découverts calcinés dans une boutique – et quelque 300 arrestations.

À travers l’Afrique, les réactions indignées se multiplient pour condamner ces actes de violences. La star nigériane de l’Afrobeat Tiwa Savage a notamment décidé d’annuler sa participation à un festival en Afrique du Sud prévu courant septembre.

>>> LIRE AUSSI : Le président nigérian très inquiet des violences xénophobes en Afrique du Sud
Voir plus