Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Ethiopie : une entreprise étrangère de services financiers obtient une licence... une première

Ethiopie : une entreprise étrangère de services financiers obtient une licence... une première

Ethiopie

Ethio Lease, c’est le nom de la compagnie qui a rencontré les faveurs de la Banque centrale éthiopienne. Pour la première fois de son histoire, l’institution monétaire a accordé une licence d’exploitation à une compagnie de services financiers, en l’occurrence Ethio Lease. Un nouvel exemple de l’implémentation des réformes économiques promises par le Premier ministre Abiy Ahmed à son accession au pouvoir.

Comme son nom l’indique, Ethio Lease, compagnie basée aux Etats-Unis, est une société de leasing ou encore de crédit-bail. En Ethiopie, elle mettra en location de nombreux équipements dont des scanners IRM, des tracteurs et des appareils de forage à toutes les compagnies dans le besoin. En tout, ce sont pas moins de 600 millions de dollars d‘équipements qui devraient débarquer dans le pays d’Afrique de l’Est.

Pour les autorités éthiopiennes, de même que les responsables de la compagnie, l’un des avantages de ce contrat, c’est la réduction du chômage dans le deuxième pays le plus peuplé d’Afrique avec ses 100 millions d’habitants. « Cela créera finalement plus d’emplois, et donc plus de croissance économique », a affirmé Yinager Dessie, gouverneur de la Banque centrale éthiopienne dans un entretien téléphonique avec Reuters.

>>> LIRE AUSSI : Comment Abiy Ahmed a transformé l’Ethiopie en 100 jours

Surmonter la pénurie de devises

Mais c’est surtout que l’entrée sur le marché d’Ethio Lease viendra compenser le manque de devises auquel est confronté le pays depuis des années. Sans devises suffisantes, il est quasiment impossible pour les grands commerçants d’importer les équipements dont ils ont besoin pour l’extension de leurs activités. « Il y a une pénurie de liquidités et de nombreuses entreprises ont besoin d’équipements qu’elles ne peuvent tout simplement pas obtenir », a déclaré Frans Van Schaik, président-directeur général d’Africa Asset Finance Company (AAC), maison-mère d’Ethio Lease.

Depuis environ cinq ans, l’Ethiopie manque cruellement de devises. Une situation due aux investissements massifs dans les infrastructures, dont les premiers rendements ont mis du temps à se répercuter sur l‘économie nationale. Pour y remédier, le gouvernement a renforcé sa confiance dans le secteur privé. À preuve, la Banque centrale a annoncé que l’an dernier, elle a alloué plus de devises au secteur privé qu’au secteur public. Une première.

Toutefois, il faut encore bien de mesures pour voir le secteur privé se revigorer en Ethiopie. « La bureaucratie en Éthiopie est écrasante », a déclaré Frans Van Schaik. “Si vous voulez réussir en Éthiopie, vous devez être patient et persévérant », a-t-il préconisé.