Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

The Morning Call

the-morning-call

Le contenu visuel en marketing

Le contenu visuel en marketing

The Morning Call

Dans la Chronique Économie de ce mercredi 5 juin 2019, nous parlons d’un aspect très important des médias, le contenu visuel en marketing qui joue un rôle crucial dans la portée et surtout dans l’engagement.

Le contenu textuel reste certes toujours important, mais des recherches ont montré que les effets visuels ont un impact plus important sur le public. Après tout, une image vaut mille mots. Les images attirent les visiteurs, les aident à se familiariser avec votre campagne et leur permettent de réagir positivement à votre contenu.

Il a été prouvé que les images séduisent davantage que les textes. Selon l’Adobes Q4 de 2013, les publications avec images génèrent un engagement de 65 % supérieur à celui des publications textuelles normales. Selon SlideShare, les infographies, que certains spécialistes du marketing ont déclarées mortes, ont trois fois plus de chances d‘être partagées sur les réseaux sociaux. Trois jours après avoir entendu une information, il est probable que vous n’en reteniez que 10 %. Mais si une image est utilisée, vous êtes plus susceptible de vous rappeler les 65 %.

Le contenu visuel ne concerne toutefois pas que les images. Les vidéos sont également réputées pour leur capacité à susciter l’intérêt du public. Un rapport de Cisco Systems Inc prédit que la vidéo représentera 84 % du trafic Internet en 2018 et 78 % du trafic mondial de données mobiles d’ici 2021. C’est dans cet esprit que Getty Images, leader mondial des communications visuelles, et le groupe de conseil en relations presse APO Group ont récemment annoncé une collaboration visant à promouvoir des solutions intégrées de textes, photos et vidéos auprès des organisations opérant en Afrique et au Moyen-Orient.

Aviation : des prévisions de bénéfices revues à la baisse

L’année 2019 ne devrait pas être des meilleures pour les compagnies aériennes du monde qui revoient à la baisse leurs prévisions de bénéfices. Il se pourrait que l’industrie ne soit pas rayonnante en termes de maximisation des profits. Les bénéfices des compagnies aériennes devraient être inférieurs, d’environ un cinquième, aux prévisions du fait des tensions commerciales et la hausse des prix du pétrole.

L’Association internationale du transport aérien a déclaré que les bénéfices de ses membres seraient inférieurs d’un cinquième aux prévisions antérieures. L’IATA, qui représente plus de 80 % du trafic aérien mondial, a annoncé que l’industrie devrait afficher un bénéfice de 28 milliards de dollars en 2019, une baisse par rapport aux prévisions de 35,5 milliards de dollars établies en décembre. Le directeur général de l’IATA, Alexandre de Juniac, a déclaré que les compagnies aériennes continueraient à générer des bénéfices cette année, mais qu’il n’y avait pas d’argent facile à gagner.

Les compagnies aériennes avaient annoncé des bénéfices annuels de 30 milliards de dollars en 2018, mais les conditions du marché du fret aérien – source de revenus supplémentaire pour les transporteurs – se sont considérablement affaiblies. La croissance de la capacité passagers, qui a atteint 6,9 % en 2019, devrait ralentir à 4,7 % cette année, les tarifs moyens étant stables après une baisse de 2,1 % en 2018. Les économistes disent que le gap est potentiellement important, car les bénéfices des compagnies aériennes suivent la confiance des consommateurs et le commerce mondial.

The Morning Call

The Morning Call, c'est pour vous et pour votre monde. Nous voulons donc partager vos opinions sur nos programmes. Si vous souhaitez contribuer à The Morning Call, voici comment nous contacter : Si vous souhaitez plus de détails sur la contribution, cliquez ici

The Morning Call

The Morning Call, c'est pour vous et pour votre monde. Nous voulons donc partager vos opinions sur nos programmes. Si vous souhaitez contribuer à The Morning Call, voici comment nous contacter : Si vous souhaitez plus de détails sur la contribution, cliquez ici