Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

This is Culture

this-is-culture

Au Maroc, les Gnawa célèbrent leurs ancêtres en musique

Maroc

Rendre un vibrant hommage aux ancêtres à travers des rythmes africains, c’est la raison d‘être du groupe “Les pigeons du sable”.

Les membres de cet orchestre marocain sont issus de la tribu Gnawa, des descendants d’esclaves forcés de quitter le Soudan au 19e siècle.

“Des esclaves sont arrivés jusqu’au Maroc en traversant le désert et la ville de Sijilmasa (au Maroc), en partance pour l’Europe et l’Amérique. Ils ont apporté leur patrimoine, riche en culture africaine et en souffrances, qui est devenu notre héritage. Le patrimoine était constitué d’un certain nombre d’instruments, dont les Krakens, le Ganga, qui est le grand tambour, et les plus petits tambours communément appelés le teeganga”, a indiqué Abdelaziz Oujaa, un membre du groupe “Les pigeons de sable”.

Lors de la traversée du désert, les esclaves ont créé une musique rythmée pour apaiser leur voyage. Après l’abolition de traite négrière, ils se sont installés dans de nombreux villages au Maroc.

Cette tradition musicale, qui fait désormais partie du quotidien de leurs descendants, attire de nombreux touristes venus du monde entier.

“Jour après jour, le nombre de touristes augmente. Par conséquent, le nombre de membres de notre groupe a aussi augmenté et nous sommes près de 55 membres à présent. Nous avons constitué deux sous-groupes, qui se relaient chaque jour. Parfois, nous recevons les demandes des hôtels et des campements touristiques pour qu’on se produise dans le désert la nuit. C’est ainsi que nous gagnons notre vie”, a déclaré Zeid Oujaa, un autre membre du groupe.

“C’est quelque chose de transcendantal, vous avez le rythme, vous continuez et vous pouvez transcender votre être. Vous pouvez vraiment transcender. C’est comme un chant, donc ça continue, c’est très divertissant”, s’est exclamé Hopp Duncan, un touriste canadien.

Chaque année au mois d’août, les Gnawa organisent un festival de trois jours, pour honorer cette tradition ancestrale.

Voir plus