Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

This is Culture

this-is-culture

La danse pour ressusciter l'unité sociale au Mali

Mali

Pas de danse, chorégraphie …Bamako a récemment vibré au son de l’unité. Au menu de cette harmonie malienne, Faso Don, une émission de télé réalité qui met à l’honneur les danses traditionnelles des régions du Mali.

Le Faso Don signifie “les danses du pays” en langue bambara. Dans la grande salle bondée du Palais de la Culture, ce festival a marqué l’aboutissement de six semaines de cette émission de télé-réalité imaginée par le chorégraphe et danseur malien Sekou Keïta.

“Nos danses sont variées, il y a plusieurs ethnies, on a cette chance, cette richesse culturelle. Mais malheureusement nos danseurs, ils ont un point en commun, quand on leur dit de danser les danses de la Côte d’Ivoire dont j’ai rien contre, le coupé décalé, ils savent tous danser ces danses-là. S’ils vont à Dakar, le sabah, ils savent le danser. Mais nos danses elles-mêmes chez nous, ils ne savent pas les danser”, a expliqué Sekou Keïta.

Chaque candidat était ainsi invité à s’initier à une danse traditionnelle d’une autre région que la sienne. Une série de castings dans chacune des régions du pays a permis de sélectionner les finalistes. Le chorégraphe, Sekou Keïta rêvait de remettre à l’honneur les danses traditionnelles du Mali. Il en a eu l’occasion avec cet évènement.

Les spectateurs qui avaient la possibilité de participer au vote désignant le vainqueur avaient chacun leur favori.

“Je suis venu voir ce show car moi aussi je suis danseur, je danse depuis 2006, je fais du hip hop”, déclare Oumar Tamboura avant de poursuivre : “J’ai ma petite sœur qui y participe, elle s’appelle Aïssata Konaté, elle est une des candidates. Donc cela m’a motivé pour venir assister, car c’est la première fois que je vois quelque chose de ce genre parce qu’auparavant les gens ne s’intéressaient pas à la danse traditionnelle, ce qui concernait la tradition, les coutumes…”.

Ce spectacle de danse traditionnelle a réussi à créer un sentiment d’unité nécessaire dans un pays accablé par la violence djihadiste et les tensions intercommunautaires.

Voir plus