Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Lutte contre la drogue : le plaidoyer du secrétaire général de l'ONU

Lutte contre la drogue : le plaidoyer du secrétaire général de l'ONU

ONU

<p><strong>Antonio Guterres appelle les États à refuser l’asile aux trafiquants et consommateurs de la drogue. Le secrétaire général de l’<span class="caps">ONU</span> estime que les dégâts causés par la drogue sont très « alarmants » à travers le monde.</strong></p> <p>L’appel a été lancé ce lundi 24 septembre lors d’une réunion organisée par les États-Unis en présence du président américain Donald Trump et des dirigeants de nombreux pays. « Il est de notre devoir d’agir et d’agir maintenant », a lancé Antonio Guterres dans son discours.</p> <p>Agir contre le trafic de la drogue, un fléau qui frappe de nombreux pays à travers la planète. Et il ne fait que prendre de l’ampleur au fil des années qui passent et causer des dégâts considérables.</p> <p>« Ces dernières années, quelque 31 millions de personnes dans le monde ont dû être traitées en raison de la consommation de drogue. Quelque 450 000 personnes meurent chaque année de surdoses ou de problèmes de santé liés à la drogue », a ajouté le secrétaire général de l’<span class="caps">ONU</span>.</p> <h2 style="font-size:16px;">Des milliers de personnes tuées par des narcotrafiquants</h2> <p>Il exhorte ainsi les états à déployer les efforts pour lutter contre le trafic de drogue et ceux qui profitent de la misère humaine et veiller à ce que ceux qui ont besoin de traitement le reçoivent.</p> <p>« Ces deux principes ont guidé la politique en matière de drogue lancée par mon gouvernement lorsque j‘étais Premier ministre du Portugal il y a deux décennies », a déclaré le chef de l’<span class="caps">ONU</span>.</p> <p>Reste à savoir si l’appel de Guterres sera entendu dans un contexte où le trafic de la drogue continue de s’alimenter des pratiques comme la corruption dans certains pays d’Amérique latine comme le Mexique. Selon l’<span class="caps">ONG</span> Semáforo Delictivo, plus de 11 000 Mexicains auraient été tués au premier semestre de cette année par des tueurs à gages engagés par des narcotrafiquants.</p> <p>Et 2006 et 2016, plus de 200 000 décès liés au trafic de la drogue, malgré la « guerre » lancée entre par le président Felipe Calderón.</p>