Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Afrique centrale: la sécurisation de l'espace maritime en oeuvre

Congo

<p><strong>S’unir pour sécuriser l’espace maritime d’Afrique centrale. Le centre de gravité de la piraterie maritime se déplace progressivement du golf d’Aden vers le golf de Guinée.</strong></p> <p>Les marines des pays d’Afrique centrale en sont conscientes au regard des menaces ambiantes.</p> <p>D’ou des formations régulières à l’attention des marines nationales et des administrations impliquées dans la gestion de la mer. <br /> C’est ainsi que Pointe -Noire, la capitale économique du Congo a abrité l’opération “ <span class="caps">MERGALOPS</span> II du 19 au 22 juin 2017.</p> <p>Pour le capitaine de vaisseau Sosthène Loulla- Mabicka , directeur du <span class="caps">CRESMAC</span> ( Centre regional de sécurité maritime d’Afrique centrale) les menaces sont nombreuses.</p> <p>Il cite entre autres: “ le trafic de drogue ,le trafic d’arme de petit calibre, le trafic d‘être humain, le trafic d’animaux protégés, et biensur la pêche illicite.”</p> <p>Dans ce contexte,les défis qui interpélent les États d’Afrique centrale sont tellement nombreux qu’aucun pays – à lui seul ne peut les combattre.D’où la nécessité de mutualiser les efforts à travers l’opération <span class="caps">MEGALOPS</span> .</p> <p>Cet exercice dirigé par le <span class="caps">CRESMAC</span> – Centre regional de sécurité maritime d’Afrique centrale- en est à sa deuxième édition. Il est question de mettre en ensemble toutes les administrations qui intervienent dans la gestion de la mer afin d’harmoniser les efforts pour mieux contenir les différentes menaces .</p> <p>Cela est d’autant plus important que la mer joue un rôle clé dans la vie économique des États.</p> <p>_ On sait que 90 % des échanges se font par la mer souligne le capiatine de vaisseau Sosthène Loulla-Mabicka.Tout ce dont nous avons besoin pour notre économie vient de la mer.Voilà pourquoi on doit rendre à la mer tout ce qui lui revient_</p> <p>Les États d’Afrique centrale et du golf de Guinée en genéral semblent avoir pris conscience de la nécessité d’assurer la sécurité maritime en vue de préserver leur vitalité économique.</p> <p>À la longue, il est question de mettre en place une véritable architechture de sécurité maritime qui rendra le golf de Guinée totalement sûr pour la navigation.</p>

On sait que 90 % des échanges se font par la mer

Voir plus