Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

This is Culture

this-is-culture

Le Mali et son Festival de jazz de Bamako, malgré l'insécurité

Mali

Le Festival de Jazz de Bamako au Mali a mis en vedette, le célèbre musicien de jazz malien Cheick Tidiane Seck, alors que des centaines de personnes se sont réunies pour assister aux prestations de leurs artistes favoris. L’insécurité grandissante dans le pays a influencé négativement la scène artistique dans le pays.

Autrefois considérée comme la ‘‘Mecque des musiciens’‘, la célèbre scène musicale du Mali semble être déterminée à retrouver ses lettres de noblesse avec l’organisation du Festival de Jazz de Bamako.

Initialement prévu l’an dernier, l‘événement a été annulé suite à l’attaque par les islamistes d’un hôtel de Bamako qui avait coûté la vie à au moins 27 personnes.

La nation musicalement riche, célèbre pour ses festivals de musique éprouve toujours des difficultés à revenir à la normalité près de cinq ans après le coup d‘état qui a plongé le pays dans le chaos.

Pendant trois jours, les résidents de la ville et les visiteurs étrangers ont été accueillis par des artistes du monde entier. Namisa Tounkara est étudiante en musique.

Vraiment tous ce que j’ai vu comme artiste ça m’a donné du courage pour être un jour comme eux.

Pour certains des géants musicaux du Mali comme Cheick Tidiane Seck, l‘événement a été l’occasion de mettre en valeur la diversité du jazz qui emprunte également au riche patrimoine musical et culturel du Mali.

Quand aujourd’hui on parle d’afro jazz, je pense que nous on le faisait sur commande, quand les clients venaient ils demandaient et on jouait. Si c’est le répertoire de luis Armstrong on le jouait même si c‘était avec notre propre expression. Donc je veux dire que nous sommes le vrai détenteur de ce nid qui est la source du jazz, “ se rappelle le musicien Cheick Tidiane Seck.

L‘événement devrait servir de tremplin pour le renouveau de la scène artistique nationale.

Il y a cette situation d’insécurité par tout dans le monde. Je trouve que nous devons sortir de cette situation qui fait dès qu’il y a un incident souvent isolé ou pas qui fait que l’on ferme la porte à tout ce qui est divertissement ou expression d’art. Donc ce festival a pour objectif de faire comprendre au reste du monde qu’ici tout ne va pas bien et c’est comme partout dans le monde,“ a déclaré Mamadou Diop, organisateur du festival.

Les organisateurs prévoient faire du festival un événement annuel et à l’avenir, le commercialiser comme festival régional, avec des concerts organisés dans des pays voisins comme le Burkina Faso, le Sénégal et la Côte d’Ivoire.

Voir plus