Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sport

sport

Rio 2016/Dopage : les athlètes russes seront fixés sur leur sort ce vendredi

Russie

<p><strong>C’est ce vendredi que l’Association internationale des fédérations d’athlétisme (<span class="caps">IAAF</span>) rendra son verdit à propos des athlètes russes désireux de participer aux Jeux olympiques de Rio. Ces athlètes, qui font face à une éventuelle interdiction des prochains Jeux, espèrent être autorisé à y compétir.</strong></p> <p>La Russie est au cœur d’un scandale de dopage et ses représentants sont suspendus par l’<span class="caps">IAAF</span>, en attendant les résultats d’une enquête portant sur une vaste affaire de dopage.</p> <p>Yekaterina Koneva, est athlète russe. Elle espère que l’<span class="caps">IAAF</span> fera le choix ne laisser aucun athlète de son pays sur la touche. “Tous les athlètes russes attendent une décision positive, qui nous autorisera à compétir. Nous espérons que la justice prévaudra et que tous les athlètes prendront part aux Jeux olympiques”, dit-elle.</p> <p>Même son de cloche pour Lyukman Adams, lui aussi de la Russie : “je pense à une décision juste, parce qu’il n’y a pas de réglementation sur le nombre d’athlètes qui doivent être exclus de ces compétitions. Donc je pense que l’<span class="caps">IAAF</span> prendra la bonne décision et ne commettra pas l’erreur colossale d’interdire à toute l‘équipe nationale de prendre part aux Jeux olympiques “.</p> <p>En attendant le verdict, les athlètes russes se préparent pour les championnats nationaux.</p> <p>Lyukman Adams : “l‘équipe se prépare actuellement pour le championnat russe. L’ambiance est ordinaire, il n’y a pas d’humeur due à la concurrence internationale, parce que, pendant près d’un an, nous avons été empêchés de prendre part à des compétitions internationales. En ce moment, nous attendons tous ce 17 juin. La suite sera déterminée par la décision qui sera prise.”</p> <p>La Russie, le Kenya et le Mexique sont dans le collimateur du Comité international olympique. Tous ces trois pays font l’objet de test antidopage, avant les prochains JO.</p>
Voir plus