Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Cameroun : pénurie et rareté de carburant dans les stations-services

Des chauffeurs en quête de carburant au Cameroun   -  
Copyright © africanews
@africanews -

Cameroun

Pour espérer avoir du carburant à Yaoundé, il faut être très patient. Plusieurs stations ont déjà fermé, pour celles encore fonctionnelles les files d'attente ne désemplissent pas. Le carburant est cher mais rare, de plus le nombre de litres est limité dans l'objectif d'approvisionner un grand nombre.

Tu t’alignes 4 heures 5 heures de temps, je suis là depuis 6 heures regardez à quelle heure je suis servi pour 5 000 f pour reprendre la route pour 60 kilomètres revenir peut-être en soirée m’aligner encore et qu’est-ce que j’aurais travaillé souligne un transporteur.

Cette pénurie de carburant au Cameroun a eu des effets immédiats sur le coût des transports. Si cette situation perdure, le taux d'inflation pourrait encore s'envoler vers les 4 %.

Pour juguler dans l’immédiat la pénurie, un approvisionnement de 62 500 mètres cube de produits pétroliers a été annoncé par le ministre de l'eau et de l'énergie. 88 000 mètres cube de Gasoil et 35 000 mètres cube de Super sont également attendus. Ces 123 000 mètres cube d’hydrocarbures sont en cours d’acheminement vers les côtes camerounaises, a rassuré le gouvernement. Selon cet expert, les impacts de la pénurie seront très bientôt visibles sur l'économie.

''Les rangs que vous trouvez dans les stations-services, c’est un impact. ...C’est un moment assez psychologique, il faut apprêter le citoyen camerounais à une augmentation des prix. C’est ce qui va arriver, l’impact continuera sur le plan socio-économique. Vous allez voir que les produits vont aussi prendre, les prix des denrées alimentaires vont aussi s’envoler, donc tout va devenir chère et c’est déjà assez cher comme ça '' souligne Dr Youmissi Bareja, expert en pétrole et Mines.

L’Etat camerounais envisage de retirer les subventions sur le carburant afin de se conformer aux exigences du FMI. Cette subvention est évaluée à plus d'un milliard de dollars par an il faudrait affirment les experts créer une nouvelle raffinerie et réhabiliter la SONORA afin de résoudre la situation actuelle.

Voir plus