Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Kenya : une clinique mobile à énergie solaire vaccine contre la Covid-19

Nouvelle unité sanitaire mobile fonctionnant à l'énergie solaire au Kenya   -  
Copyright © africanews
AP Photo -

Kenya

Dans le quartier de Kasarani, à Nairobi, la capitale du Kenya, un groupe d'agents de santé a pour mission de promouvoir la vaccination contre le COVID-19.

Selon l'Organisation mondiale de la santé, la tendance générale du virus sur le continent africain est à la baisse, mais il n'est pas encore complètement maîtrisé. Les chiffres de l'OMS indiquent qu'au 6 avril 2022, 11,5 millions de cas confirmés de COVID-19 et plus de 252 000 décès ont été signalés sur le continent.

Au Kenya, il y a eu 334 551 cas confirmés et 5 656 décès du 3 janvier 2020 au 6 juillet de cette année, selon l'organisation. Jusqu'à présent, le pays a administré 18 535 975 doses de vaccin, mais encourager tout le monde à se faire vacciner est un défi.

L'AMREF (African Medical and Research Foundation) mène la bataille dans les rues, avec une clinique mobile qui espère augmenter le nombre de personnes se faisant vacciner.

La clinique mobile est capable d'atteindre les zones densément peuplées ainsi que les populations plus rurales tout en maintenant le besoin de stockage au froid des vaccins comme AstraZeneca et Moderna.

Le stockage au froid sur le terrain s'est avéré difficile dans le climat chaud et humide de certains pays africains, mais selon le Dr Catherine Kanari de l'AMREF, cette unité dispose d'un système à énergie solaire qui permet de surmonter cet obstacle.

"En général, il s'agit donc d'une unité de vaccination mobile, ce qui signifie que nous allons vers les gens. Si les gens sont incapables d'aller chercher les vaccins dans les centres de santé, nous allons vers eux. Nous voulons augmenter la couverture vaccinale de notre population, en tenant compte de la recommandation de l'OMS d'atteindre 70 % de vaccination. Cette unité particulière a donc fait appel à l'innovation. Elle peut aller plus loin dans les communautés où l'accès est un problème, donc pas seulement à Nairobi, même dans d'autres comtés où nous avons des problèmes d'accès, et aussi parce qu'elle utilise l'énergie solaire pour maintenir la chaîne du froid. C'est un moyen efficace de s'assurer que nous disposons de vaccins efficaces", explique M. Kanari.

Seradelphine Wairimu, une femme d'affaires, précise qu'elle voulait se faire vacciner parce qu'elle connaît beaucoup de personnes qui ont été malades du virus. Mais jusqu'à présent, elle n'a pas eu le temps de se rendre à l'hôpital.

"C'est mon premier vaccin, je ne l'ai jamais reçu auparavant. J'ai fait des recherches et beaucoup de personnes sont décédées, même mes amis les plus proches et mes parents, et j'ai vu que je mettrais en danger la vie de mes concitoyens et même de mes voisins si je ne me faisais pas vacciner. Je suis très heureuse, car en tant que femme d'affaires, je n'ai jamais assez de temps. J'ai entendu dire que les gens se faisaient vacciner dans des hôpitaux très éloignés de chez moi. Je me demandais ce que j'allais faire à propos de l'hôpital, mais maintenant qu'ils se sont rapprochés de mon lieu de travail, j'ai décidé de franchir le pas." a-t-elle indiqué.

Il s'agit de la première clinique mobile COVID-19 au Kenya, mais il est prévu d'en introduire 10 autres qui desserviront plusieurs comtés différents. Le succès de ce programme pourrait contribuer à changer et à améliorer la manière dont les soins de santé en général sont dispensés dans le pays et peut-être même dans toute la région.

Voir plus