Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Tunisie : le projet de nouvelle Constitution au centre des débats

Les juges se rassemblent pour une manifestation contre le président tunisien Kais Saied devant le palais de justice de Tunis dans la capitale tunisienne le 23 juin 2022   -  
Copyright © africanews
FETHI BELAID/AFP or licensors -

Tunisie

La campagne référendaire bat son plein en Tunisie depuis dimanche. Les Tunisiens sont appelés aux urnes le 25 juillet ; mais le projet de constitution soumis à leur approbation fait débat.

Des Tunisiens dénoncent un texte taillé sur mesure. Il conférerait de larges pouvoirs au président. Il disposera du droit de nommer le Premier ministre et les ministres et de les révoquer.

L’UGTT ; la principale centrale syndicale du pays a déploré l’absence d’un cadre consultatif prélude à l’adoption du projet de constitution publié jeudi dernier.

"Je ne participerai pas au référendum, tout simplement parce qu'il ne me représente pas. C'est la constitution d'un individu, du Kais Saied. Il ne prendra même pas en compte le texte du comité chargé de rédiger la nouvelle constitution et rédigea sa propre constitution pour pouvoir exercer sa dictature...’’; déclare Mohsen Saad, enseignant .

Mais le texte est soutenu par une frange de la population. Il supprime la référence à l’Islam.

'' J'accepterai cette constitution même s'ils la considèrent comme un coup d'État. Je la soutiens. L'important est qu'il y ait une personne honnête. Je soutiens cette constitution ou le coup d'État comme ils l’appellent. Je suis d'accord avec Kais Saeid, nous sommes avec lui dans sa victoire sur les islamistes et la nouvelle assemblée.''; souligne Abdelawi; un tunisien pro-Kais Saied.

Si elle est adoptée ; la nouvelle constitution remplacera celle de 2014. Et tentera de mettre fin à la crise née de la dissolution par Kais saied du parlement dominé par le parti Ennahdha.

Voir plus