Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Libye : Abdelhamid Dbeibah appelle à évacuer un quartier de Tripoli

Le premier ministre libyen Abdul Hamid Dbeibah s'entretient avec le lieutenant-général Mohammad Ali al-Haddad à Tripoli, le 23 janvier 2022   -  
Copyright © africanews
MAHMUD TURKIA/AFP or licensors -

Libye

Alors qu’en Libye, des affrontements entre deux milices ont secoué Tripoli vendredi soir, l’un des deux premiers ministres Abdulhamid Dbeibah a ordonné aux membres de la force militaire neutre 444 d’intervenir pour sécuriser la zone et protéger les civils.

Une vidéo de l’appel a été publiée par la chaîne YouTube du gouvernement libyen basé dans la capitale.

" La situation était très, très inquiétante, honnêtement... les enfants et les familles, que faisaient-ils ? Et les familles, où pouvaient-elles aller ? Où les gens peuvent-ils aller ? Heureusement, les gens n'ont pas été blessés. La chose la plus importante est que nous avons ces familles et ces personnes qui sont venues s'abriter et se reposer dans une zone agréable de Tripoli..." a déclaré au téléphone ce soir-là Abdulhamid Dbeibah, l'un des deux Premiers ministres libyens.

Selon une source de sécurité, les combats ont éclaté en fin d’après-midi, dans le quartier résidentiel de Souk Talat dans la capitale. Ils ont opposé deux milices, Al-Nawasi et le Dispositif de soutien de la stabilité. Les affrontements sont intervenus alors que les tensions s’envenimaient entre les milices après l’arrestations de combattants des deux bords.

"Ce qui s'est passé hier est entièrement dû à l'absence d'État, de sécurité et de stabilité et au manque de formation de l'armée et de la police libyennes. Ce n'était pas comme les fois précédentes. Parfois, les milices viennent en fin de journée, et les rues sont vides. Mais hier, il y avait beaucoup de gens dans les rues" a témoigné anonymement un habitant de Souk Talat.

Des images diffusées par les médias libyens ont montré des civils fuyant dans les rues animées de la ville, après avoir été pris dans des tirs croisés.

Selon une source de sécurité, une personne aurait perdu la vie durant ces affrontements qui ont également causé d’importants dégâts matériels.

Voir plus