Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Burundi : l’UA rend hommage aux militaires morts en Somalie

l'Ambassadeur Bankole Adeoye, Commissaire de l'Union Africaine aux Affaires Politiques, à la Paix et à la Sécurité.   -  
Copyright © africanews
@africanews -

Burundi

En visite dans la région des Grands-Lacs, Ambassadeur Bankole Adeoye, commissaire aux affaires politiques, paix et sécurité à l’Union Africaine a rendu un hommage aux militaires burundais morts sur le champ d’honneur en Somalie.

En compagnie de l’ancien président burundais Domitien Ndayizeye, aujourd’hui membre du Groupe des Sages de l’UA, il a déposé une gerbe de fleurs, sur une des tombes de ces combattants pour la paix, en signe de reconnaissance de la contribution du Burundi dans cette mission.

"Nous saisissons cette opportunité encore une fois pour rendre hommage a tous les hommes tombés sur le champ de bataille a la recherche de la paix du continent. En même temps, nous profitons de l’occasion pour rendre hommage a ceux que le Burundi a récemment perdu en somalie a la recherche de la paix" a déclaré l'Ambassadeur Bankole Adeoye.

Cet hommage intervient quelques semaines après la mort de plusieurs militaires burundais dans une attaque terroriste contre El Baraaf, une base de la mission de transition de l’UA en Somalie (ATMIS). Officiellement, dix militaires sont morts dans l'attaque, 25 blessés et 50 terroristes tués.

Au moment où des familles des victimes déplorent le retard de versement des indemnités, Alain-Tribert Mutabazi, le ministre burundais de la défense nationale rassuré les proches des soldats morts au combat.

"Nous aimerions, nous espérons que cette compensation ou cette indemnité ne tarde pas à venir ou à être versé sur les comptes des ayant-droits" a déclaré le ministre burundais de la défense nationale.

Avec près de 5000 hommes, le Burundi est le deuxième pays contributeur des troupes de l’ATMIS, dont les effectifs représentent près de 20 000 militaires, policiers et civils, provenant de cinq pays africains. L'ATMIS a formellement remplacé la force de maintien de la paix africaine en Somalie (AMISOM) avec un mandat prolongé fin mars dernier par le Conseil de sécurité des Nations Unies, jusqu'à fin 2024 pour stabiliser le pays face à l'insurrection du mouvement terroriste al-Shabab.

Voir plus