Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Funérailles de 30 personnes tuées à Mudu, dans le nord-est du Nigeria

Nigeria   -  
Copyright © africanews
PIUS UTOMI EKPEI/AFP or licensors -

Nigéria

Le village de Mudu situé dans le nord-est-du Nigeria a enterré ses morts après la terrible attaque meurtrière perpétrée la semaine dernière par des terroristes. Les victimes ont eu selon plusieurs sources la malchance de se trouver dans le secteur où les djihadistes pleuraient la mort de leurs deux commandants tués dans une opération militaire. De plus, l'Iswap - l'organisation Etat islamique en Afrique de l'Ouest accuse les victimes d'avoir renseigné l'armée sur leurs positions dans la région.

Ils ont tué 31 personnes et en ont blessé beaucoup d'autres. Des jeunes de 13 ou 14 ans et deux personnes âgées ont réussi à rentrer chez elles. La situation dans laquelle nous nous trouvons actuellement en raison de la faim et la pénurie alimentaire croissante ont obligé notre peuple à aller loin pour cultiver ce qu'il peut consommer pour survivre explique un résident de Mudu. 

Depuis la recrudescence de l'insécurité dans cette partie du Nigeria, les personnes déplacées vivent dans des camps et dépendent de l'aide alimentaire fournie par les organisations humanitaires. Quelques 2,2 millions de personnes auraient quitté leurs foyers depuis 2009, selon l'ONU.

Pour combattre, ces violences djihadistes, les armées du Niger, du Tchad, du Cameroun ainsi que celle du Bénin, ont réactivé en 2015 une Force multinationale mixte, créée en 1994 mais très peu opérationnelle depuis.

Ces dernières semaines, l'armée nigériane a mené avec succès des raids terrestres et aériens contre l'Iswap et les combattants rivaux de Boko Haram, tuant plusieurs commandants terroristes. En représailles, les deux groupes s'en prennent de plus en plus souvent aux civils, notamment aux bûcherons, aux agriculteurs et aux éleveurs, qu'ils accusent de les espionner.

Voir plus