Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Guinée-Bissau : le Parlement dissout pour des législatives fin 2022

Le président de Guinée Bissau, Umaro Sissoco Embaló à Paris, le 15 octobre 2021.   -  
Copyright © africanews
LUDOVIC MARIN/AFP or licensors -

Guinée-Bissau

Nouveau coup de théâtre en Guinée-Bissau où le président Umaro Sissoco Embaló a décidé de dissoudre le Parlement et d'organiser des élections anticipées. Ces dernières visent à mettre fin à une crise politique persistante et devraient se tenir d'ici à la fin de l'année.

"J'ai décidé de rendre la parole au peuple de Guinée pour qu'une fois de plus cette année, il puisse choisir librement dans les urnes le Parlement qu'il souhaite avoir pour un onzième mandat.", a déclaréUmaro Sissoco Embaló, président de Guinée-Bissau depuis 2020.

Le chef d'Etat a justifié sa décision par des "divergences persistantes et insolubles" avec l'organe législatif depuis plusieurs mois.

"La dixième législature a transformé l'Assemblée nationale populaire en un lieu de guérilla politique, de conspiration ; de nombreux députés ont travaillé à affaiblir les institutions de la République au lieu de tout faire pour les renforcer.", a justifié le président.

Le pays ouest africain a obtenu son indépendance du Portugal tardivement, en 1974. En presque 50 ans, la Guinée Bissau a déjà essuyé environ neuf coups d'Etat ou tentatives. En février dernier une attaque du palais présidentiel, présentée comme une tentative de putsch, a couté la vie à 11 personnes.

Voir plus