Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Sénégal : des partisans de l'opposition dispersés par la police

Des gendarmes sénégalais se tiennent devant le Palais de justice de Dakar, le 10 novembre 2021, Bartehelemy Dias, un opposant farouche au gouvernement sénégalais, devait compa   -  
Copyright © africanews
SEYLLOU/AFP or licensors

Sénégal

Les forces de sécurité ont dispersé mercredi à coup de gaz lacrymogène les partisans de Barthélémy Dias. La foule accompagnait l’opposant sénégalais qui se rendait au palais de justice de Dakar, où il devait être jugé en appel pour la mort d’un lutteur présenté comme proche du parti de Macky Sall, abattu par balle en 2011.

Barthélémy Dias est jugé à quelques semaines des élections locales du 23 janvier. Barthélémy Dias, est candidat d’une coalition de l’opposition à la mairie de Dakar L’opposant crie au complot.

"L'Etat et la Justice sont à la manœuvre pour empêcher Barthélémy Dias d'être candidat à la mairie de Dakar. Ils sont en train d'essayer de le neutraliser à défaut de l'intimider", a affirmé l’opposant Khalifa Sall.

Le procès a été reporté au 1er décembre, l’accusé pas pu se présenter à l’audience.

Barthélémy Dias avait été condamné en 2017 à deux ans de prison, dont six mois fermes, couverts par sa détention provisoire.

Les heurts de mercredi rappellent l’interpellation de l'opposant Ousman Sonko, il y a six mois.

Son arrestation avait déclenché plusieurs jours de heurts, saccages et pillages de magasins, en particulier sous l'enseigne française, à Dakar et dans le reste du pays. Les violences avaient fait une douzaine de morts.

Voir plus