Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Début de la vaccination contre Ebola dans l'est de la RDC

Début de la vaccination contre Ebola dans l'est de la RDC
Un médecin se faisant inoculer un vaccin contre le virus Ebola, le 22 novembre 2019 à Goma   -  
Copyright © africanews
PAMELA TULIZO/AFP or licensors

République démocratique du Congo

La vaccination pour stopper la propagation de la maladie à virus Ebola a débuté mercredi à Beni dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), cinq jours après la découverte d'un cas.

"La vaccination contre Ebola a commencé aujourd'hui (mercredi) dans la province du Nord-Kivu, dans l'est de la RDC, où un cas a été confirmé le 8 octobre", indique l'OMS dans un communiqué. "Les personnes à risque, parmi lesquelles les contacts du cas confirmé et les premiers intervenants, seront vaccinées dans le cadre d’une action entreprise par les autorités sanitaires pour endiguer la propagation du virus", a ajouté l'agence onusienne.

"Environ 1 000 doses du vaccin anti-Ebola rVSV-ZEBOV et d'autres fournitures médicales ont été livrées de la capitale Kinshasa à la ville de Goma, dans le Nord-Kivu, et près de 200 doses ont été envoyées jusqu’à Beni, près de l'aire de santé de Butsili où le cas confirmé a été détecté", selon l'OMS.

Vendredi, le gouvernement congolais a annoncé la résurgence d'Ebola dans le territoire de Beni (Nord-Kivu, est) où début mai était déclarée la fin de la 12e épidémie de cette fièvre hémorragique, durant laquelle 12 cas avaient été enregistrés, avec six décès et des centaines de personnes vaccinées.

La maladie avait fait sa réapparition en février dans une zone du Nord-Kivu frappée entre août 2018 et juin 2020 par la plus forte poussée de fièvre hémorragique Ebola dans toute l'histoire de la RDC (3 470 infections, 2 287 morts). Identifié pour la première fois en 1976 en RDC, le virus Ebola se transmet à l'homme par des animaux infectés.

La transmission humaine se fait par les liquides corporels, avec pour principaux symptômes des fièvres, vomissements, saignements, diarrhées. Des traitements ont maintenant montré une certaine efficacité contre cette fièvre hémorragique.

"Les vaccins peuvent créer un pare-feu de protection autour des cas, en rompant la chaîne de transmission, en évitant une potentielle épidémie à grande échelle et en sauvant de nombreuses vies", a estimé la Dr Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l'Afrique.

Voir plus