Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RDC : Matata Ponyo "prêt à se présenter devant la justice"

Augustin Matata Ponyo , ancien Premier ministre de la RDC   -  
Copyright © africanews
FEDERICO SCOPPA/AFP PHOTO/FEDERICO SCOPPA -

République démocratique du Congo

Augustin Matata Ponyo répond à la justice congolaise qui exige une levée de son immunité alors que son nom est cité dans un détournement de fonds publics destinés au parc agro-industriel de Bukangalonzo, au le sud-est de Kinshasa.

De Conakry où je me trouve au service de l’Afrique, j’ai décidé d’écourter mon séjour de travail et de rentrer à Kinshasa pour faire face à une justice politiquement instrumentalisée. Je suis fier d’avoir servi mon pays dans la transparence et crois en la force de la vérité. Aussitôt dit, aussitôt fait, depuis dimanche, Augustin Matata Ponyo est à Kinshasa, il a fait savoir dans un second tweet.

La justice l'accuse d'avoir détourné des fonds publics décaissés par le Trésor public pour un projet pilote du parc agro-industriel dans la localité Bukangalonzo au sud-est de la capitale Kinshasa. Selon le dossier de l'Inspection générale des finances, 205 millions de dollars sur 285 millions, ont été détournés par Augustin Matata Ponyo et Ida Kamaji . Le parquet a demandé au Sénat de lever leur l'immunité parlementaire :Il y a des indices sérieux de leur implication dans le détournement de l'argent destiné au parc agro-industriel de Bukangalonzo, a déclaré lundi à magistrat du parquet près la Cour de cassation. Pour le chef de l'inspection générale des finances, Jules Alingete, l'échec de ce projet était planifié afin de pouvoir détourner les fonds attribués. Six personnalités directement impliquées dans cette débâcle, dont trois couvertes par des immunités ont été identifiées.

Après avoir quitté en novembre 2016 ses fonctions de Premier ministre exercées pendant quatre ans sous la présidence de Joseph Kabila, Augustin Matata Ponyo était devenu sénateur.

Pour être validée, la levée de son immunité parlementaire doit encore être votée en plénière.

Voir plus