Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Libye : réserves quant à l'administration Biden

La levée de l'interdiction d'entrée aux Etats Unis a été l'un des 15 premiers décrets signés par Joe Biden lors de son premier jour à la Maison Blanche.   -  
Copyright © africanews
MANDEL NGAN/AFP or licensors

Libye

Réactions mitigées en Libye suite aux nouvelles mesures du président américain Joe Biden. La Chambre des représentants libyenne a salué la levée de l'interdiction d'entrée de citoyens libyens aux États-Unis. Mais certains députés n’ont toutefois pas une confiance aveugle en la nouvelle administration démocrate.

L'interdiction de voyager avait été imposée par l'ancien président américain Donald Trump au début de son administration en 2016 et interdisait aux citoyens de plusieurs pays musulmans, dont la Libye, d'entrer sur le sol américain. Pour le député Ibrahim Al-Zgad, cette interdiction était un signe de la ''folie'' de Donald Trump, ajoutant que l'ancien président américain l'avait émise dans ''un de ses moments de folie''.

Selon Ibrahim Al-Zgad, cette mesure n'avait rien à voir avec les relations américano-arabes, qui ont toujours été "excellentes". À propos du nouveau président américain, il entretient toutefois peu d'espoir. "Dans l'ensemble, Joe Biden nous inspire peu d’espoir. Nous n’oublions pas qu’il est du Parti démocrate. Je ne suis pas très optimiste à son sujet, car ses prédécesseurs du Parti Démocrate ont causé la crise libyenne, avec à leur tête Barack Obama et Hillary Clinton".

La Libye a sombré dans le chaos depuis un soulèvement soutenu par l'OTAN en 2011, qui a renversé Mouammar Kadhafi. Le pays est aujourd'hui divisé en deux administrations rivales, chacune soutenue par un ensemble de milices et de puissances étrangères. L'administration soutenue par le commandant militaire Khalifa Haftar dirige l'est et le sud du pays, tandis que le gouvernement soutenu par l'ONU, basé à Tripoli, contrôle l'ouest.

Voir plus