Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Mohamed Bazoum étale son programme

  -  
Copyright © africanews
ISSOUF SANOGO/AFP or licensors

Niger

Mohamed Bazoum n'est pas encore élu, qu'il se lance déjà des défis. Le candidat du parti au pouvoir promet en cas de victoire de ramener dans leurs villages d'ici la fin de l'année 2021 des centaines de déplacés et réfugiés, qui ont fui le Niger en raison des violences commises par Boko Haram dans le sud-est du pays.

Celui qui se présente comme le candidat de la continuité de l'ère Mahamadou Issoufou, est presque sûr de sa victoire.

"Nous allons avoir une grande révolution en Afrique, comme cela s'est passé aux États-Unis il y a quelques années, nous pouvons amener au pouvoir quelqu'un issu d'une communauté ultra-minoritaire".

Face à l'énorme défi sécuritaire auquel le Niger fait face, Mohamed Bazoum semble avoir trouvé la solution. Il égrène même un plan d'action, qui selon lui permettrait de réduire la présence djihadiste dans les camps de réfugiés et sur l'ensemble du territoire.

"Notre solution est de renforcer les forces de sécurité intérieure, nous avons un programme pour recruter des jeunes de la région de Diffa au moins. Ils ont été formés.Nous croyons qu'avec des gens qui seront vraiment opérationnels et pleinement développés, nous aurons de bons résultats et réduirons l'insécurité."

Mais pour mener ses promesses de campagne, Mohamed Bazoum devra se défaire de la vingtaine de candidats de l'opposition, qui ont déjà annoncé la formation d'une coalition en cas de second tour. Dimanche, 7,4 millions de Nigériens devront choisir entre trente candidats, leur prochain président.

Un scrutin, pour lequel, l'armée va déployer un dispositif exceptionnel, selon des sources sécuritaires. Le 12 décembre à la veille des élections municipales et régionales, une attaque revendiquée par le groupe Boko Hararm avait fait 34 morts, dans un village de Toumour, à une cinquantaine de kilomètres de Diffa

Selon l'ONU au moins 300.000 réfugiés nigérians et déplacés nigériens vivent dans d'immenses camps qui jalonnent la route nationale qui traverse la région diffa, dans le sud-est du Niger.

Voir plus