Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

La protection du rhinocéros à l'épreuve de la Covid-19

  -  
Copyright © africanews
Khalil Senosi/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.

Rhinocéros

Le monde a beau avoir été figé par la pandémie de Covid-19, les efforts des défenseurs de l'environnement pour sauver le rhinocéros d'une extinction ne se sont arrêtés pour autant. Mais avec la chute du tourisme liés aux restrictions de déplacements, la baisse de revenus pourraient compliquer leur travail de protection.

"La plupart de nos revenus proviennent du tourisme. Ce sont des sommes issus du tourisme dont nous avons besoin pour protéger nos rhinocéros. Donc c'est un désastre. Et en raison de cette perte de revenus, que nous estimons cette année à environ trois à quatre millions de dollars, notre capacité opérationnelle est gravement compromise", explique Richard Vigne, directeur de la Réserve OI Pejeta.

Des fonds d'autant plus importants pour la protection des espèces africaines, qu'ils sont indispensables à la recherche en laboratoire. En janvier dernier, des scientifiques avait réussi à créer un embryon de Rhinocéros blanc, dans l'espoir d'empêcher l'extinction des mammifères. Si la pandémie a ralentit les efforts, une tentative de fertilisation devrait être réalisée en 2021.

Mais la victoire se gagnera également sur le terrain. Depuis plusieurs années, les états africains ont élargis les moyens engagés pour lutter contre le braconnage. Si le nombre de rhinocéros tués a chuté pendant les six premiers mois de 2020 et que la population de rhinocéros noirs a augmenté comme l'explique le dernier rapport de la International Rhino Foundation (Fondation Internationale pour les Rhinocéros), les efforts devront continuer pour permettre un repeuplement de l'espèce sur le continent.