Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

A Harare, le Dollar américain toujours roi

  -  
Copyright © africanews
Africanews

Zimbabwe

Alors que le pays est toujours embourbé dans la crise économique, les Dollars américains sont très demandés au Zimbabwe.

Mais devant le faible nombre de nouveaux billets entrant dans le pays, les commerçants se débrouillent comme ils le peuvent. Chaque dollar compte, alors sur le marche de la capitale Harare, certains se sont mis a réparer les dollars les plus abîmes, à coup de colle.

Albert Marombe est l'un d entre eux. Il achète des billets d'un Dollar américain pour 40 ou 60 cents, selon leur condition, et les revend pour un petit profit.

"Je me fiche de savoir a quel point il est déchire. Tout ce que je veux voir, c'est un numéro de série sur les deux cotes. Même si il est ronge par les rats, je le prends. Je fais ça chaque jour et c'est comme ça que je survis", explique Albert. Il revendra un billet d'un Dollar américain pour 80 cents qui réintégrera la circulation. De nombreux établissements refuseront le billet rafistolé, mais sur le marché, après négociation, les commerçants l'accepteront.

Difficile d assurer ses besoins de tout les jours au Zimbabwe. A la sortie des boutiques les clients expliquent la difficulté de faire ses courses, alors que les petites coupures de Dollar zimbabwéen se font très rares.

"Le problème que l on a c est la monnaie. Chaque fois que l on achète quelque chose, ils n ont pas assez de monnaie sur le dollar américain. Donc on est force de prendre ces coupons ou de prendre autre chose qui peut compenser la différence", explique, un sourire au lèvres Innocent Chirume, venu faire ses courses dans un supermarché. "Des fois ils n'ont plus de coupons, alors je suis obligé de prendre des bonbons! Je ne peux pas prendre le bus en ville avec des coupons!"

Ces dernières années l'économie zimbabwéenne a souffert de la désindustrialisation, de l'absence d'investissement et d'exports et d'une dette extrêmement élevé. Selon l'économiste John Robertson, la difficulté vient d'une crise de confiance entre les zimbabwéen et leur monnaie.

"Le problème est que nous n avons pas confiance en notre monnaie, donc le dollar zimbabwéen a une valeur si faible que personne ne veut se balader avec, parce que vous avez besoin d'une très large quantité juste pour acheter du pain", confie l'économiste.

Depuis la réintroduction du dollars américain dans les transactions locales en mars, les petites coupures zimbabwéennes peinent encore a trouver leur place dans la vie de tout les jours.

Voir plus