Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sci tech

sci-tech

Afrique du Sud : l'"intubox", un dispositiif de protection contre le COVID-19

Afrique du Sud : l'"intubox", un dispositiif de protection contre le COVID-19

Afrique du Sud

Des médecins sud-africains de l’hôpital public Charlotte Maxeke de Johannesburg présente un nouveau dispositif de protection contre les coronavirus destiné aux travailleurs de la santé.

L’“intubox” est le fruit de l’imagination de quatre médecins locaux, inspirés par une “boîte à aérosol” similaire utilisée à Taïwan pour les patients sous sédatifs et intubés. Elle sera brevetée en open source pour permettre aux travailleurs de la santé du monde entier de la fabriquer.

“L’intubox a été conçue par l‘équipe des urgences de l’hôpital de Charlotte. Nous avons regardé ce qui existait sur le marché et nous avons trouvé qu’il y avait une boîte carrée très simple avec deux trous, et nous l’avons essayée. Elle n‘était pas vraiment efficace par rapport à ce que nous pensions devoir en faire” révèle Dr Feroza Motara, cheffe du service des urgences de l’hôpital Charlotte Maxeke.

Nous avons regardé ce qui existait sur le marché et nous avons trouvé qu'il y avait une boîte carrée très simple avec deux trous, et nous l'avons essayée.

Les Sud-Africains ont ajouté des trous à la conception originale ainsi que des couvercles pour les ouvertures, créant ainsi une boîte protectrice, transparente mais accessible, destinée à protéger les travailleurs contre les dangereuses gouttelettes respiratoires.

“L’idée est que cette boîte va créer un sceau autour du patient de sorte que toutes les autres procédures nécessaires se dérouleront à l’intérieur de la boîte. Par exemple, si vous devez aspirer le tube, vous devez déconnecter le patient du respirateur et s’il tousse, c’est très dangereux pour le personnel. En vous assurant que tout cela se passe à l’intérieur de la boîte, vous isolez le patient dans un récipient, le virus ne peut pas se propager aux autres patients, il ne peut pas se propager au personnel, donc tout le monde est plus protégé qu’il ne le serait normalement”, explique Dr Jana Du Plessis, spécialiste des urgences.

Les médecins sud-africains se préparent à une éventuelle augmentation du nombre de patients gravement malades, car le nombre d’infections continue d’augmenter.

Plus de 3 900 cas ont été détectés, le plus grand nombre en Afrique, dont 75 décès.

Moins de 10 patients ont été admis aux soins intensifs jusqu‘à présent. Des entreprises de la nation arc-en-ciel ont sponsorisé un premier lot de 500 “intuboxes” pour des installations publiques et privées à Gauteng, la province la plus peuplée et la plus touchée jusqu‘à présent.

Voir plus