Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Nigeria : au moins cinq morts lors d'une distribution humanitaire dans le nord-est

Nigeria : au moins cinq morts lors d'une distribution humanitaire dans le nord-est

Nigéria

Au moins cinq femmes et enfants ont été tués samedi dans une bousculade lors d’une distribution d’aide humanitaire à des déplacés dans le nord-est du Nigeria, en proie à une insurrection jihadiste, ont déclaré à l’AFP des miliciens et des habitants.

Les victimes ont été piétinées lorsque des milliers de personnes se sont précipitées pour recevoir de l’argent et des vêtements distribués par le gouvernement dans la ville de Gamboru, près de la frontière avec le Cameroun.

“Cinq cadavres, quatre femmes et une petite fille, ont été transportés à l’hôpital avec les sept blessés”, a déclaré une source médicale à l’hôpital. 

“D’autres corps ont été identifiés et réclamés par des proches sur place”, a ajouté cette source sous couvert d’anonymat, sans préciser combien.

Toutefois, selon le chef d’une milice anti-jihadiste locale, Umar Kachalla, “il y a eu une bousculade qui a causé la mort de 12 femmes et enfants et fait sept blessés graves”.

Certaines des dépouilles ont été évacuées à l’hôpital tandis que d’autres ont été récupérées directement par leur famille sur le lieu du drame, a-t-il dit.

Y compris l’incendie

Une foule de plusieurs milliers de femmes s‘était rassemblée pour recevoir 5.000 nairas (13 dollars) et des vêtements fournis par le gouverneur de l‘État, Babagana Umara Zulum.

“Il y a eu une bousculade alors que la distribution était sur le point de commencer vers 8h00 (0700GMT), entraînant la mort de 12 femmes et enfants”, a également déclaré un habitant, Yahaya Bukar.

Les autorités avaient demandé la veille aux femmes de se rassembler dans une école primaire où a eu lieu la bousculade selon un autre habitant, Abubakar Yusuf.

Gamboru, ville frontalière commerçante, a été à plusieurs reprises prise pour cible par Boko Haram ces dernières années et accueille quelque 70.000 déplacés qui s’entassent dans des abris précaires et dépendent de l’aide alimentaire pour survivre.

Vendredi, 14 personnes ont trouvé la mort et 15 ont été grièvement blessées lors d’un incendie dans le principal camp de déplacés de Gamboru. 

L’insurrection jihadiste a fait 36.000 morts et 1,8 million de déplacés dans le nord-est du Nigeria. Les violences se sont également propagées au Niger, au Tchad et au Cameroun voisins.

AFP

Voir plus