Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Sommet de l'UA : le dilemme, un excédent dans les bagages de Tshisekedi ?

Sommet de l'UA : le dilemme, un excédent dans les bagages de Tshisekedi ?

République démocratique du Congo

Le chef de l‘État congolais est sommé de rompre son alliance avec l’ancien président Joseph Kabila. Mais une décision pas vraiment facile à prendre.

Une foule immense ce vendredi matin au siège de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) dans la commune de Limete au sud-ouest de Kinshasa, la capitale de RDC. C‘étaient des militants et sympathisants du parti au pouvoir, entre autres.

Ils étaient porteurs d’un message à l’endroit de leur leader. Que le chef de l‘État congolais sonne le glas de l’alliance entre la coalition Cap pour le changement (CACH) et le Front commun pour le Congo de l’ancien président Joseph Kabila.

Ils ont également dénoncé une mesure du gouverneur de Kinshasa Gentiny Ngobila suspendant huit bourgmestres qu’il accuse de n’avoir pas mis en application l’opération « Kinshasa Bopeto » (propreté à Kinshasa en lingala) décrétée par le président de la République.

Mais si la manifestation a été dispersée sans usage de gaz lacrymogènes ni d’armes armes léthales, d’après le numéro 1 de la police à Kinshasa, le général Sylvano Kasongo, elle dévoile néanmoins à la place publique le ressenti de quelques cadres de l’UDPS concernant cette alliance qui, à leurs yeux, constitue une véritable hypothèque à la politique de Tshisekedi pour son peuple.

« Quelles que soient les alliances politiques que nous pouvons avoir avec telle ou telle personne, ces alliances ne peuvent en aucun cas triompher en lieu et place de l’intérêt du peuple », déclarait mercredi dernier Augustin Kabuya, secrétaire général de l’UDPS.

En se rendant demain samedi à Addis-Abeba pour prendre part au 33è sommet de l’Union africaine, le cinquième président de l’histoire de RDC doit réflechir sur la manière de tomber sur le juste milieu, sans faire de dégâts, entre l’alliance grâce à laquelle il est au pouvoir et le parti qui est son socle, mieux son berceau politique.

Un véritable dilemme cornélien auquel il devrait faire face à son retour au pays.

Voir plus