Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Somalie : critiqué, le président renonce à sa nationalité américaine

Somalie : critiqué, le président renonce à sa nationalité américaine

Somalie

Mohamed Abdullahi Mohamed, le président somalien, a annoncé jeudi sur son compte Twitter avoir renoncé à sa nationalité américaine. Une décision lourde de sens pour le dirigeant, mais perçu par une partie de l’opinion comme une tentative de séduction dans l’optique des élections de 2021.

Selon le communiqué publié sur le compte Twitter, la décision du président somalien a été prise de plein gré. Au-delà de l’annonce, le processus a été enclenché et est à présent terminé après que le président Farmajo eut travaillé avec ses avocats sur le dossier.

Dans les faits, la Constitution somalienne autorise la double-nationalité, à laquelle ont d’ailleurs opté de nombreux Somaliens de la diaspora, poussés à l’exil par l’instabilité sécuritaire dans le pays. Jusqu‘à son élection en février 2017, le président Farmajo faisait partie de cette forte diaspora somalienne. Alors installé aux Etats-Unis, il a longtemps travaillé comme responsable du département des transports de l‘État de New York.

>>> LIRE AUSSI : Somalie : 30 ans plus tard, l’Université publique décore ses premiers diplômés

« Infidélité » à la Somalie

Une fois élu à la tête du pays Mohamed Abdullahi Mohamed a incité ses compatriotes de l‘étranger à regagner le pays, marqué par des années de guerre, afin de le reconstruire. Toutefois, certains Somaliens ont critiqué l’hypocrisie de leur dirigeant, l’accusant de ne pas être « fidèle » au pays.

Faux, rétorque Farmajo. « Je suis fier de servir mon peuple et je crois toujours en son potentiel pour reconstruire ce pays », a tweeté le président jeudi. « Je ne suis ni découragé par notre passé, ni découragé par l‘énormité de la tâche qui nous attend. Je continuerai de servir honnêtement mon peuple avec la ferme conviction que le pouvoir réel appartient au peuple. », a-t-il ajouté.

Quelle suite pour les relations avec les Etats-Unis ?

Pour une partie de l’opinion somalienne cependant, sous ces discours nationalistes, couve en réalité une tentative de séduction alors qu’avancent à grands pas les prochaines élections dans le pays et auxquelles le président compte se représenter.

Quant aux autorités américaines, elles n’ont toujours pas réagi à l’opération. Et pour l’heure, difficile de prédire si elle aura une quelconque influence dans les relations entre les deux pays.

Sous le mandat de Farmajo, les relations américo-somaliennes se sont nettement améliorées. Les États-Unis ont considérablement intensifié leurs frappes aériennes contre le groupe extrémiste al-Shabab basé en Somalie, ont rétabli leur présence diplomatique en Somalie et ont même offert au président une casquette de camionneur avec l’inscription « Make Somalia Great Again ». Une réplique du célèbre slogan du président américain « Make America Great Again ».

>>> LIRE AUSSI : L’armée américaine en Somalie dans le viseur d’Amnesty International
Voir plus