Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Des adieux en musique pour Johnny Clegg

Des adieux en musique pour Johnny Clegg

Afrique du Sud

Les musiciens sud-africains ont rendu, vendredi, un vibrant hommage à Johnny Clegg, l’icône de la musique sud-africaine décédé le 16 juillet 2019, lors d’un concert émouvant à Johannesburg.

Parce que la vie de Johnny Clegg était faite de chanson….
Quel meilleur hommage donc que d’honorer tout en mélodies la mémoire de l’icône de la musique sud-africaine. Vendredi, un concert en l’honneur du chanteur sud-africain décédé le 16 juillet dernier a regroupé plusieurs grands noms de la musique sud-africaine à Johannesburg pour des adieux émouvants. « Chaque fois que je voyais Johnny Clegg, je me voyais moi-même. Je voyais notre culture, je voyais une culture africaine. Je voyais en lui un Africain. », témoigne Nathi Mthethwa, ministre sud-africain des Arts et de la Culture.

Un résume parfait de celui qui était surnommé le Zulu Blanc. Car Johnny Clegg était bien plus qu’un chanteur. Il restera, en effet, un symbole de la lutte anti-apartheid même si son héritage se racontera toujours en chanson. C‘était aussi un père de famille très attaché à sa famille. « En 2017, mon père et moi avons écrit une chanson ensemble. C’est une chanson sur les choses de la vie que vous ne pouvez pas remplacer – pour mon père, c‘était sa famille… Malgré son succès, il considérait son rôle dans la famille comme son devoir le plus important. Il était un modèle vulnérable, généreux et aimant pour mon frère et moi. Il nous a appris à être curieux du monde et à façonner nos vies autour de notre passion. », révèle son fils Jesse Clegg.

Chaque fois que je voyais Johnny Clegg, je me voyais moi-même. Je voyais notre culture, je voyais une culture africaine. Je voyais en lui un Africain.

Les témoignages des musiciens et amis de l’artiste sud-africain en disent long sur l’icône et de son rôle révolutionnaire dans l’essor de la musique sud-africaine mais également dans l’histoire de la nation arc-en-ciel. « Johnny, je te salue mon frère. Tu étais un prophète, un philosophe et un chaman. Merci d’avoir ouvert les fenêtres de nos âmes. Vas en paix. », prie Max du Preez, écrivain et journaliste sud-africain.

Et comment ne pouvait-il pas partir en paix ? Lui dont la vie a été un long combat pour la justice. Parti sans faire de bruit le 16 juillet à 66 ans des suites d’un cancer, Johnny Clegg laisse derrière lui un héritage et un nom à jamais gravés dans le marbre de l’histoire. Oui, Johnny est éternel…

Voir plus