Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Après les cyclones, le Mozambique attend l'aide internationale

Après les cyclones, le Mozambique attend l'aide internationale

Le Mozambique peine à se relever, quelques mois après le passage des cyclones Idai et Kenneth qui ont dévasté le centre et le nord du pays, tuant près de 700 personnes.

A Beira, la ville la plus touchée par ces catastrophes naturelles, la vie reprend timidement. Ici, les élèves n’ont pas attendu le lancement des travaux de réfection pour retrouver le chemin de l‘école.

“A cause du cyclone, nous avons un problème de salles de classe, la plupart des bâtiments ont été dévastés par le cyclone. Nous n’avons pas de toiture, nous travaillons dans des conditions difficiles”, a déclaré Frederico Francesco, directeur d’une école de Beira.

Les survivants sont pour la plupart logés dans des abris de fortune. Hortênsia vit sous une tente depuis la destruction de sa maison. Pour cette mère de trois enfants qui a pu reprendre ses activités agricoles grâce au soutien de ses amis, il est temps de prendre un nouveau départ.

“Mon rêve a toujours été d’avoir un lopin de terre et un toit, c‘était mon rêve. J’aimerais avoir une vraie maison pour mes enfants, pour qu’ils soient en sécurité. C’est ce que je désire le plus. Je pleure beaucoup, j’ai l’habitude de prier Dieu pour un lopin de terre, je remercie Dieu pour cet espace”, a indiqué Hortênsia Arnaldo Abreu Júlio, une mère célibataire.

Il y a un mois, les donateurs internationaux se sont engagés à verser 1,2 milliard de dollars sur les 3,2 milliards nécessaires selon l’ONU, pour soutenir les travaux de reconstruction du pays après le passage d’Idai et Kenneth sur ses côtes.

Antonio Guterres qui plaide pour plus d’aide aux victimes des cyclones est en visite au Mozambique, pour rencontrer autorités et déplacés internes.