Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Lutte contre le terrorisme en Afrique, c'est l'argent qui manque le plus

Lutte contre le terrorisme en Afrique, c'est l'argent qui manque le plus

Terrorisme

La lutte contre le terrorisme en Afrique au centre d’une conférence régionale organisée mercredi à Nairobi au Kenya.

Le terrorisme gagne du terrain sur le continent. Des régions longtemps épargnées comme l’Afrique de l’Ouest ainsi que l’Afrique centrale sont désormais dans le collimateur des groupes djihadistes. L’Union africaine dénonce l’inertie de la communauté internationale.

‘‘C’est une situation incrompréhensible, le phénomène s’approfondit. On nous parle de mandat, il faut agir à petits pas, alors que la menace est réelle. Aujourd’hui, c’est toute l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale qui sont impactées. J’espère qu’il est temps et que les gens vont se rendre à l‘évidence. Comme la mobilisation qu’il y a eu en Syrie et en Irak, il faut mobiliser l’ensemble de la communauté internationale pour faire face à un phénomène qui a les mêmes caractéristiques”, a déclaré Moussa Faki, le président de la commission de l’UA.

Message du reste entendu par le patron des Nations unies qui appelle à plus de mobilisation.

“Malheureusement, nous constatons que le terrorisme progresse. Ça a commencé au Mali, ça a commencé au Burkina Faso, au Niger. Et maintenant, quand nous parlons avec les présidents du Ghana, du Bénin, du Togo et de la Côte d’Ivoire, ils disent que le terrorisme arrive à leurs frontières. Ce qui signifie qu’il est essentiel que les forces africaines chargées de la lutte contre le terrorisme disposent d’un mandat et d’un financement adéquats”, a souligné Antonio Guterres, le secrétaire général des Nations unies.

Reste à lier la parole à l’acte. Pour parvenir à cette Afrique sans menace extrémiste.