Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RDC-Invalidation de parlementaires : une marche de l'espoir pour Lamuka ?

RDC-Invalidation de parlementaires : une marche de l'espoir pour Lamuka ?

République démocratique du Congo

En RDC, une marche de Lamuka est prévue ce jeudi. La coalition de l’opposition entend faire savoir son mécontentement suite à l’invalidation du mandat d’une vingtaine de ses parlementaires.

Tout combat se prépare. C’est sans doute la raison pour laquelle des parlementaires des partis membres de la coalition Lamuka sont en réunion ce jeudi au Palais du peuple de Kinshasa.

Le combat, c’est bien la marche qui aura lieu sous peu dans la capitale congolaise. Si l’itinéraire n’est pas encore défini, des médias locaux indiquent que cette marche aura pour destination finale le siège de la Cour constitutionnelle.

Une destination qui est loin d‘être anodine. C’est en effet cette institution qui a récemment invalidé le mandat de 23 parlementaires (députés et sénateurs) des partis membres de Lamuka au profit des cadres du Front commun pour le Congo (FCC), plateforme politique de l’ancien président Joseph Kabila. Une décision qui a très vite suscité le courroux des leaders de Lamuka.

Parmi ces leaders, Martin Fayulu qui continue de revendiquer la victoire à la présidentielle de décembre dernier. « Par cette énième forfaiture d’une cour Constitutionnelle aux ordres, messieurs Félix Tshilombo (Tshisekedi) et Joseph Kabila ont assassiné l‘État de droit en faisant de la corruption le seul véritable salaire du juge et du magistrat », a affirmé dans une déclaration Fayulu mercredi lors d’un meeting.

Celui qui entend se battre bec et ongles pour faire éclater la « vérité des urnes » a ainsi annoncé « la suspension des activités parlementaires de tous les parlementaires de Lamuka jusqu‘à nouvel ordre » et promis des marches ce jeudi.

Chose promise, chose due, les membres de Lamuka sont donc en train d’effectuer des derniers réglages pour que ces marches atteignent l’objectif poursuivi. Reste cependant à savoir comment réagira le pouvoir. Notamment les forces de l’ordre auxquelles des observateurs reprochent souvent « l’usage disproportionné de la force » lors des manifestations.

>>> LIRE AUSSI : RDC : Tshisekedi et Kabila accusés d’avoir assassiné l‘État de droit
>>> LIRE AUSSI : RDC-Contentieux électoral : la coalition Lamuka perd 23 parlementaires
Voir plus