Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Violences au Soudan : vers l'envoi d'une mission onusienne des droits de l'homme

Violences au Soudan : vers l'envoi d'une mission onusienne des droits de l'homme

Soudan

La dégradation de la situation politique au Soudan inquiète les Nations unies. Le bureau des droits de l’homme de l’organisation se propose d’envoyer une équipe sur place et presse les autorités de mener une enquête exhaustive sur l’utilisation excessive de la force contre les manifestants le 3 juin.

Selon la coordination de l’opposition soudanaise, quelque 113 personnes ont été tuées au cours de la dispersion du sit-in et à la suite de la répression qui l’a accompagnée. Selon les témoins, l’opération a été menée par des milices particulièrement violentes.

“Encore une fois, nous appelons les autorités à assurer une enquête rapide et indépendante sur l’usage excessive de la force contre les manifestants, y compris la participation des Forces de soutien rapide, dont les troupes sont entre autres constituées de l’ancienne milice de Janjaweed qui sont liées aux violations systématiques des droits de l’homme au Darfour entre 2003 et 2008 en particulier. Évidemment, la responsabilité est cruciale afin d‘éviter davantage d’effusion de sang”, a affirmé le porte-parole du bureau des Nations unies aux droits de l’homme, Rupert Colville.

L’intervention du bureau des Nations unies aux droits de l’homme sur la situation politique au Soudan fait suite à l’appel à la poursuite du dialogue émis plus tôt dans la semaine par le secrétaire général de l’ONU.

Antonio Guterres avait d’ores et déjà mis en garde le Conseil militaire de transition contre l’usage excessif de la force contre les civils.

Un message entendu 5 sur 5 à Khartoum à en croire l’agence de presse publique SUNA qui a annoncé jeudi des auditions de témoins par le procureur de la République.

Voir plus