Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sport

sport

CAN-2019 : la Tunisie se prépare sans son effectif complet, avec Msakni

CAN-2019 : la Tunisie se prépare sans son effectif complet, avec Msakni

Tunisie

La Tunisie ne sera pas au complet pour les matches préparatoires à la Coupe d’Afrique des Nations, de nombreux joueurs étant en club jusque mi-juin, a indiqué son sélectionneur Alain Giresse, qui pourra compter sur le retour de l’attaquant Youssef Msakni.

“C’est complexe, je fais face, on est arrivés à mettre en place une organisation qui convienne aux circonstances”, a souligné Giresse devant la presse jeudi. “On va faire abstraction de toutes les situations auxquelles on est confrontés, et rester focalisés sur l’objectif” de la CAN-2019 (21 juin-19 juillet).

Quatorze internationaux et sept joueurs olympiques (moins de 23 ans) jouant à l‘étranger entament leur préparation dès samedi, avec un match amical contre l’Irak le 7 juin à Tunis.

Je ne veux pas qu'il y ait de limites dans notre ambition

Les internationaux évoluant en Tunisie, ainsi que l’attaquant Naïm Sliti, retenu à Dijon par des matches de barrage, et le défenseur d’Al Ahly Ali Maaloul, qui termine le championnat égyptien, rejoindront le groupe après le 7 juin. Ils disputeront les matches amicaux contre la Croatie (11 juin en Croatie) et le Burundi (17 juin à Tunis).

Si la liste des 23 ne sera annoncée que lors du match en Croatie, la Tunisie peut déjà compter sur le retour de son attaquant vedette Youssef Msakni (Eupen), forfait sur blessure pour le Mondial. L‘équipe qui se profile sera composée d’une petite majorité d’expatriés dont Wahbi Khazri (Saint Etienne) et le capitaine de Montpellier Ellyes Skhiri.

En revanche, Seifeddine Khaoui (Caen) et Mohamed Amine Ben Amor (ESS), blessés, ainsi que Yohan Benalouane (Nottingham Forest) et Siyam Ben Youssef (Kassimpacha), qui n’ont pas souhaité se joindre à la sélection, ne disputeront pas la CAN, a indiqué Alain Giresse.

Interrogé sur l’objectif des Aigles de Carthage, qui visaient les demi-finales lors des précédentes éditions, le coach français a souligné : “Je ne veux pas qu’il y ait de limites dans notre ambition”.

“Arriver dans le carré d’as, quand je suis arrivé on m’a toujours dit que c‘était un désir et un objectif clair ici”, a-t-il indiqué “mais pourquoi mettre des limites”.

Voir plus