Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Le Burkina Faso menacé par un conflit inter-religieux

Le Burkina Faso menacé par un conflit inter-religieux

Burkina Faso

Le Burkina Faso est confronté de plus en plus à des attaques meurtrières attribuées à des groupes djihadistes.

L’attaque intervenue le week-end dernier contre une église protestante à Silgadji, dans le nord du Burkina Faso et au cours de laquelle quatre fidèles et le pasteur ont été tués suscite des inquiétudes dans le pays.

Si des prélats chrétiens et musulmans ont déjà été visés par des attaques djihadistes, il s’agit de la première attaque contre une église depuis 2015, date des premières attaques djihadistes.

Les groupes terroristes attaquent un certain nombre de cibles et l'église est l'une des cibles symboliques qu'ils attaquent.

“Ils ont envoyé un message, un message très fort pour dire qu’ils progressent même s’ils sont un peu menacés, qu’ils sont là pour rester”, indique Paul Oumarou Koalaga, expert en géopolitique et sécurité.

Pour cet expert en sécurité, le Burkina n’est pas à l’abri du conflit interreligieux.

“Ils attaquent l‘église parce que c’est l’une de leurs cibles. Les groupes terroristes attaquent un certain nombre de cibles et l‘église est l’une des cibles symboliques qu’ils attaquent. Et ils veulent montrer qu’il y a un conflit interreligieux à travers l‘église… Ils ont dû rater quelques occasions au niveau militaire, donc en attaquant les églises, ils rendent les choses difficiles et les populations locales sont les plus exposées.”

Le Burkina Faso est confronté depuis quatre ans à des attaques de plus en plus fréquentes et meurtrières, attribuées à des groupes jihadistes, dont Ansarul Islam, le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM) et l’Etat islamique au grand Sahara (EIGS).

>>> LIRE AUSSI : Au moins cinq morts dans l’attaque d’une église au Burkina
Voir plus