Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Cemac : vers un marché financier unique

Cemac : vers un marché financier unique

Tchad

Le processus de fusion de la Douala Stock Exchange et la Bourse des valeurs mobilières d’Afrique centrale, pour aboutir à terme à une seule place boursière, avance normalement.

La BEAC, la banque centrale commune aux 6 pays de la CEMAC, devient ainsi l’unique dépositaire central de la future place boursière d’Afrique centrale.
Elle veillera à la conservation des titres des affiliés de la bourse et à la gestion du système de règlement de livraison.

La caisse autonome d’amortissement du Cameroun (CAA) et la Bourse des Valeurs Mobilières d’Afrique Centrale (BVMAC) – à qui était dévolu ce rôle viennent de transférer leurs compétences à la BEAC.

Au 30 juin 2019, l’on devrait donc aboutir à une nouvelle configuration du marché financier régional. Il y aura ainsi : un régulateur unique, basé à Libreville (Gabon) ; une bourse unique, dont le siège est fixé à Douala (Cameroun), et un dépositaire central unique du marché financier (provisoirement logé aux
Services centraux de la BEAC, à Yaoundé (Cameroun).

En rappel, la fusion physique des deux gendarmes boursiers ( la Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale (Cosumaf) et la Commission des marchés financiers, respectivement à Libreville et Douala, est aussi effective depuis le 1er mars dernier.

Prochaine étape : la fusion physique des deux places boursières d’Afrique centrale.

Voir plus