Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Algérie-présidentielle : le retrait de Bouteflika, une première « belle » victoire du peuple (LUCHA)

Algérie-présidentielle : le retrait de Bouteflika, une première « belle » victoire du peuple (LUCHA)

Algérie

Le mouvement citoyen Lutte pour le changement (LUCHA) de RDC a salué le renoncement du président Bouteflika à un cinquième mandat comme une victoire du peuple algérien.

Au commencement, la candidature du président Bouteflika à la présidentielle pour un cinquième mandat consécutif. Ce qui n’a pas été du goût d’Algériens, lesquels ont été nombreux à envahir la rue pour exiger le retrait du dossier de celui qui est au pouvoir depuis 1999.

Doléance ignorée par le président Bouteflika qui a d’ailleurs prévenu son peuple d’un éventuel chaos. « Nous nous devons d’appeler à la vigilance et à la prudence quant à une éventuelle infiltration de cette expression pacifique par une quelconque partie insidieuse, de l’intérieur ou de l’extérieur qui pourrait (…) susciter la discorde et provoquer le chaos avec tout ce qu’ils peuvent entraîner comme crises et malheurs », déclarait le 8 mars le chef de l‘État algérien. 

Pas suffisant pour faire baisser la tension des manifestants. De retour dans son pays, alors que des observateurs redoutaient un scénario à la Syrienne ou la libyenne, Bouteflika a fini par lâcher prise en renonçant à un cinquième mandat de suite et en reportant sine die la présidentielle qui devrait avoir lieu le 18 avrils 

Pour de nombreux Africains, la volt-face de Bouteflika est l’expression de la victoire du peuple algérien. Parmi eux, les membres de la Lutte pour le changement (LUCHA) de RDC. « C’est une grande et belle victoire de ce vaillant peuple », a écrit lundi soir le mouvement citoyen sur sa page Twitter. 

La Lucha exhorte toutefois le peuple algérien à la vigilance. « Le système prédateur qui s’est construit autour d’Abdelaziz Bouteflika au fil des années reste intact et essayera sûrement de survivre. Au Peuple de rester éveillé, mobilisé et uni autour de ses idéaux ! » , poursuit le texte de la LUCHA. 

Pour l’ONG, les Algériens devraient s’inspirer des Tunisiens dont la détermination avait eu raison du régime de Ben Ali en 2011, des Burkinabès qui, au prix de nombreux sacrifices, ont fini par en découdre avec le régime de Compaoré en 2015, tout en espérant que le tour de la RDC « reste à venir ». 

Constituée beaucoup plus de jeunes, la LUCHA fait partie des organisations de la société civile qui ont été aux avant-postes pour obtenir de Joseph Kabila le respect de la constitution qui interdit un troisième mandat présidentiel d’affilé. Non sans avoir perdu nombreux de ses membres tombés pendant la répression de manifestations.

>>> LIRE AUSSI : Algérie : Bouteflika renonce à un 5e mandat et reporte sine die la présidentielle
>>> LIRE AUSSI : Algérie : nouvelles manifestations prévues, Bouteflika refuse de céder
>>> LIRE AUSSI : Algérie : Bouteflika met en garde contre le chaos
Voir plus