Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RDC : un nouveau centre de traitement du virus Ebola attaqué et incendié

RDC : un nouveau centre de traitement du virus Ebola attaqué et incendié

République démocratique du Congo

Un centre de traitement du virus Ebola de nouveau pris pour cible dans l’est de la RDC. Incendié, ce centre a reçu jeudi la visite du ministre congolais de la Santé Oly Ilunga Kalenga, et des responsables de l’Organisation mondiale de la Santé qui ont réitéré le soutien des autorités aux populations.

Le scénario se répète à l’Est, région instable de la République démocratique du Congo. Des hommes armés non identifiés prenant d’assaut un centre de traitement du virus Ebola tenu par l’ONG Médecin sans frontières (MSF), alors que l‘épidémie y sévit depuis des mois. Cette fois, c’est dans la ville de Butembo que le centre a été attaqué avant d‘être incendié lors d’une riposte de l’armée qui a entrainé des échanges de tirs entre les deux camps.

Jeudi, le ministre congolais de la Santé accompagné Oly Ilunga Kalenga accompagné de délégués de l’OMS se sont rendus sur place pour constater l’ampleur des dégâts et apporter assurance et réconfort aux victimes.

“Je n’ai qu’une chose à dire, il ne faut pas oublier qu’Ebola est une maladie mortelle, extrêmement contagieuse. À ce jour, 500 personnes sont décédées, des familles entières du Nord-Kivu ont été décimées. Dans l‘épidémie d’Afrique de l’Ouest, Des villages entiers ont disparu. Le message est donc que les équipes de lutte contre Ebola sont ici pour que la population ne subisse pas une grande perte”, a souligné le ministre qui a rassuré de la présence des équipes de MSF en dépit de l’attaque.

Au moment de l’attaque, 38 patients suspects d’Ebola et 12 cas confirmés se trouvaient dans le centre, quatre d’entre eux sont portés disparus. Aucun des patients recensés n’a été blessé, ni aucun membre du personnel.

L’attaque de Butembo est la deuxième enregistrée dans l’est du Congo cette semaine. Dimanche dernier, des assaillants non identifiés ont mis le feu à un centre de traitement de la ville de Katwa, non loin de Butembo, tuant une infirmière.

La dixième épidémie d’Ebola a été déclarée le 1er août dernier à Beni, dans la province du Nord-Kivu (est), avant de toucher la province voisine de l’Ituri (nord-est). L‘épicentre de l‘épidémie s’est déplacé de Beni vers Butembo, un grand centre commercial de près d’un million d’habitants, depuis quelques semaines.

“Depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 875” et “il y a eu 551 décès” au total, selon les derniers chiffres du ministère de la Santé publié mardi.

Voir plus