Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Comores : la COI condamne l'attentat contre un vice-président et appelle au dialogue

Comores : la COI condamne l'attentat contre un vice-président et appelle au dialogue

Comores

<p><strong>L’attentat manqué du samedi 21 juillet contre Abdou Moustoidrane, un des vice-présidents des Comores n’a pas laissé indifférente la Commission de l’océan Indien (<span class="caps">COI</span>). L’organisation condamne l’acte et invite la classe politique comorienne à privilégier le dialogue pour résoudre les problèmes.</strong></p> <p>Il a failli perdre sa peau le week-end dernier. Alors qu’il se rendait à son village natal de Sima, le véhicule d’Abdou Moustoidrane, un des vice-présidents des Comores chargé des portefeuilles de la Production et de l‘Énergie dans le gouvernement du président Azali Assoumani a essuyé des tirs à l’arme automatique.</p> <b> >>> <span style="color:#d1420a;"><span class="caps">LIRE</span> <span class="caps">AUSSI</span></span> : <a href="http://fr.africanews.com/2018/07/22/comores-qui-a-voulu-tuer-le-vice-president-abdou-moustoidrane/">Comores : qui a voulu tuer le vice-président Abdou Moustoidrane ?</a> </b> <p>Pour des observateurs cette tentative d’assassinat bien que n’ayant pas fait de victimes, est le signe d’un véritable malaise profond qui prévaut aux Comores du fait entre autres du référendum constitutionnel prévu le 30 juillet prochain.</p> <b> >>> <span style="color:#d1420a;"><span class="caps">LIRE</span> <span class="caps">AUSSI</span></span> : <a href="http://fr.africanews.com/2018/05/09/comores-vers-un-referendum-le-30-juillet/">Comores : vers un référendum le 30 juillet</a> </b> <p>Initié par Azali Assoumani, le texte est très sévèrement critiqué par l’opposition qui y voit une manière pour le président de renforcer ses pouvoirs. Il y a aussi que le texte constitutionnel l’autorise à effectuer deux mandats de cinq ans successifs, alors que l’actuelle loi fondamentale de l’archipel n’en permet qu’un seul.</p> <b> >>> <span style="color:#d1420a;"><span class="caps">LIRE</span> <span class="caps">AUSSI</span></span> : <a href="http://fr.africanews.com/2018/07/14/comores-l-opposition-manifeste-contre-le-referundum-constitutionnel/">Comores : l’opposition manifeste contre le référundum constitutionnel</a> </b> <p>C’est donc dans le dessein de contribuer à l’anticipation d’une crise politique à venir que la <span class="caps">COI</span> a publié ce mardi un texte condamnant l’attentat manqué. « La Commission de l’océan Indien (<span class="caps">COI</span>) a appris avec stupeur et indignation l’attentat perpétré dans la nuit du 21 au 22 juillet à Anjouan (Union des Comores) à l’encontre du Vice-président comorien, Abdou Moustoidrane », peut-on lire dans le communiqué que nous a fait parvenir notre correspondant.</p> <p>D’où la recommandation :  Dans  ce  moment  de  tension,  la  COI  demande  instamment  à  toutes  les  parties  prenantes comoriennes de veiller à ce que leurs légitimes désaccords s’expriment par le dialogue et la confrontation des idées dans le cadre d’une vie publique apaisée et sereine », poursuit le document.</p> <p>Créée en 1982, la <span class="caps">COI</span> regroupe l’Union des Comores, la France (par rapport à l‘Île de la Réunion), Madagascar, Maurice et Seychelles.</p>
Voir plus