Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Business Africa

business-africa

Révision des mandats des banques centrales africaines [Business Africa]

Business africa

Même si la croissance est restée constante, la solidité financière et la stabilité appelées à soutenir cette croissance font défaut sur le continent. Pour beaucoup, cette situation est la conséquence des mandats devenus caduques et tardant à être actualisés. Le sous-développement des secteurs financiers à l‘échelle du continent est aussi l’une des causes de ce phénomène.

Les actifs dans la plupart des pays africains à faible revenu sont plus petits que ceux détenus par une seule banque de taille moyenne dans des pays industrialisés. L’absence de marchés financiers considérables et efficaces affecte l‘élaboration des politiques, entrave la réduction de la pauvreté et limite la croissance.

À la base de toute banque centrale structurée, il existe des mandats qui régissent l’ensemble des activités de l’institution.

Le mandat de la Banque centrale du Nigéria (CBN), par exemple, est issu de la loi de 1958, modifiée en 2007. La loi CBN de 2007 de la République fédérale du Nigeria confie à la banque le contrôle général et l’administration de la politique du secteur monétaire et financier du gouvernement fédéral.

La Banque du Ghana est chargée de formuler et de mettre en œuvre la politique monétaire pour assurer la stabilité des prix, contribuer à la promotion et au maintien de la stabilité financière et assurer un système de paiement solide.

Ces données méritent d‘être révisées afin de tenir compte des nouvelles réalités économiques.