Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

This is Culture

this-is-culture

La Harpe, instrument sacré au Gabon

Gabon

Il a fait de la harpe son instrument fétiche.
Papé NZIENGUI est musicien, compositeur dans son pays d’origine : le Gabon.

L’artiste aux 11 albums a parcouru le monde avec son instrument et partagé son art dans 27 pays.

Décoré de “l’ordre national du mérite” par Ali Bongo et Omar Bongo, et “Grand maître de l‘étoile équatoriale” l’homme est fière de son art.

“ On dit, au Gabon, on ne vit pas de l’art, moi, je vis de mon art. C’est ma cithare qui me donne les moyens de vivre. Aujourd’hui je suis retraité, premier cithariste, je suis chez moi “

Papé Nziengui n’est pas le seul à vivre de la harpe au Gabon.

Dans son atelier, NGUEMA Maixent Sylvain, façonne les harpes comme des sculptures. C’est dans le quartier Louis de Libreville, qu’il donne vie à ses instruments.
Passionné depuis l’enfance, il en est à sa 361e création.

La harpe encore appelée Ngoma ou Ngombi est plus qu’un instrument, c’est un objet spirituel au Gabon.

Maître Atomo Ribenga est un initiateur reconnu dans les rites Bwitsi. La harpe, utilisée dans les cérémonies permettrait aux candidats d’accéder à un niveau supérieur de valeurs et à de nouvelles dimensions.

« La harpe ‘’sacrée’’, elle est sacrée, c’est-à-dire qu’elle est en résonnance avec ces niveaux divins là. En résonnance, quand on joue d’elle. Alors c’est autre chose qui se produit en ce moment-là. Les bwitistes eux-mêmes savent. Oui, c’est cela la harpe. On en parle dans la bible, de la Genèse jusqu’à l’Apocalypse ».

Le mythe raconte que l’instrument sacré représente l’intermédiaire entre les morts et les vivants. La harpe serait alors l’interprète de la parole céleste.

Voir plus