Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sport

sport

CAN 2017 : Hervé Renard peut-il remporter un 3e trophée ?

CAN 2017 : Hervé Renard peut-il remporter un 3e trophée ?

Maroc

<h3>Il est sans aucun doute l’entraîneur star de la <span class="caps">CAN</span>. Hervé Renard, double champion d’Afrique avec la Zambie (2012) et la Côte d’Ivoire (2015) détient dans son sac des ingrédients pour prétendre à un troisième titre sur le continent. Mais il lui faudra venir à bout de redoutables adversaires, notamment l‘Égypte qu’il rencontrera ce dimanche dans le troisième quart de finale.</h3> <p>Sur le continent, Hervé Renard s’est bâti une légende et pourrait encore la parfaire. Il est à ce jour le seul entraîneur à avoir remporté la Coupe d’Afrique des Nations avec deux différentes équipes. Et pour beaucoup d’analystes sportifs, l’homme à la chemise blanche est bien parti pour décrocher le précieux sésame une troisième fois. </p> <p>Hervé Renard, c’est d’abord une belle lecture du jeu et une capacité à renverser la vapeur à son avantage. Face à la Côte d’Ivoire lors des phases de poules, il a su réorganiser son jeu afin en 5-3-2 afin de prendre de cours la défense ivoirienne. Résultat, sur un bijou de l’attaquant Rachid Alioui, la Côte d’Ivoire tenante du titre, a été éliminée sans gloire de la <span class="caps">CAN</span>. </p> <p>Hervé Renard, c’est aussi la rigueur, la cohésion et la discipline dans l‘équipe. Peu importe les égos. Nonobstant l’absence de joueurs stars tels que Belhanda, Boufal, d’Amrabat ou encore Tannane, s’est au contaire renforcée pour ne faire qu’une. Le rebondissement des Marocains malgré la défaite face à la République démocratique du Congo lors de leur premier match ou lorsqu’ils étaient menés au jeu dans les premières minutes contre le Togo, prouve que le mental a été travaillé. </p> <p>C’est donc avec une équipe plus solide, un coach tenace et très optimiste que le Maroc s’en ira affronter l‘Égypte, déjà septuple championne d’Afrique et que le Maroc n’a plus affrontée depuis leur match nul (0-0) au premier tour de la <span class="caps">CAN</span> 2006, organisée en Égypte. </p> <p>Ils sont aujourd’hui nombreux à miser sur une victoire du Maroc, déjà projeté dans le dernier carré d’as de la compétition. Pour Kalusha Bwalya, ancien capitaine de la Zambie et ancien président de la fédération de football, qui s’entretenait avec la <span class="caps">BBC</span>, cela ne fait l’ombre d’aucun doute : Renard peut gagner cette <span class="caps">CAN</span>. </p> <p>Mais le chemin est encore long et les prochaines affichent s’annoncent phénoménal. Le Cameroun s’est notamment qualifié samedi devant le Sénégal, annoncé comme l’un des grands favoris de la compétition. Le vainqueur du match RD Congo – Ghana peut également s’avérer être une énorme épine dans le pied des Marocains. </p> <p>“Le sentiment de fierté procuré par notre qualification aux quarts de finale nous transcende d’aller encore plus de l’avant et nous ne ménagerons aucun effort pour contribuer à la joie du peuple marocain”, s’est évertué à dire le technicien français à l’occasion d’une conférence de presse samedi à Port-Gentil, la capitale économique du Gabon.</p>
Voir plus