Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Centrafrique : la variole du singe tue 10 personnes

Centrafrique : la variole du singe tue 10 personnes

République Centrafricaine

<h3>Au moins 10 personnes sont mortes des suites d’une épidémie de variole du singe, appelée aussi Monkey Pox, dans l’est de la Centrafrique, pays déjà touché par le choléra, a annoncé le ministère de la santé mercredi.</h3> <p>“Nous avons recensé 10 décès sur un total de 19 malades dans les sous-préfectures d’Alindao et Mingala dans la Basse-Kotto. D’autres cas de décès sont aussi signalés dans des villages de la Haute-Kotto”, a déclaré Dr Joachim Tenguéré du Centre des opérations des urgences de santé publique.</p> <p>“Des dispositions sont en train d‘être prises pour qu’une équipe d’intervention rapide puisse être dépêchée sur place, afin d’aider nos compatriotes atteints de cette maladie appelée Monkey Pox”, a-t-il dit.</p> <p>Des cas de variole du singe entraînant des décès avaient été décelés il y a plusieurs mois dans la région de Bangassou, frontalière de la RD-Congo.</p> <p>Le pays fait face depuis trois mois à une épidémie de choléra qui a fait 19 morts pour au moins 200 malades. Les autorités estiment avoir réussi à stopper la progression du choléra.</p> <p>La Centrafrique (environ 4,5 millions d’habitants) peine à se relever du chaos de la guerre civile provoquée en 2013 par le renversement du président François Bozizé par les rebelles Séléka à dominante musulmane.</p> <p>L’opération militaire français Sangaris, qui doit prendre fin en octobre, puis la mission de l’<span class="caps">ONU</span> (Minusca) se sont ensuite progressivement interposées entre les ex-Séléka et les milices anti-Balaka à dominante chrétienne. Les affrontements ont fait des milliers de morts et des centaines de milliers de réfugiés et déplacés.</p>
Voir plus