Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Australie : apprendre à maîtriser la coiffure afro

Des cheveux afro sont présentés dans un salon en Australie.   -  
Copyright © africanews
AFP - Africanews -

Australie

Dans cet institut de beauté, une formation spéciale place le cheveu bouclé et afro au cœur de ses programmes. Ces cours visent à remédier à un manque de coiffeurs dotés des compétences adéquates pour la manipulation de la texture des cheveux africains.

"Désormais je suis rassurée si quelqu'un s'asseyait sur ma chaise, une personne de couleur, une personne aux cheveux bouclés. Je connais bien le domaine et je sais ce qu'il faut faire", souligne une coiffeuse.

Aux commandes du National Institute of Dramatic Art de Sydney, Cynthia Simango. Amoureuse du cheveu naturel qu'elle arbore avec fierté, elle n'hésite pas à partager sa passion. Et selon ses propos, avec ses cours elle parvient à faire disparaître les préjugés autour du cheveu africain : il y a un manque de personnes ou de coiffeurs spécialisés dans les cheveux bouclés, c'est une réalité que ce soit dans les salons ordinaires ou que ce soit dans l'industrie du spectacle dit-elle.

Vivant en Australie, le mannequin Basija Almaan a dû apprendre à se coiffer elle-même avant ses séances photo pour faire face à l'absence de salons de coiffure capable de manipuler la texture de ses cheveux. "J__e me suis rendue compte que la majorité du temps, il valait mieux que je vienne avec mes cheveux déjà coiffés, parce que lorsque quelqu'un essayait de me coiffer, cela n'avait jamais vraiment l'air d'être fait correctement".

Au vu de la popularité du cheveu naturel, de nombreux esthéticiens et coiffeurs sont favorables à l'intégration des coiffures pour les cheveux africains et du maquillage des peaux noires dans les écoles de formation. 

National Institute of Dramatic Art espère qu'en formant davantage des spécialistes des experts des cheveux bouclés et afro, il y aura plus de diversité à l'écran et sur scène, et moins de discrimination raciale.

Voir plus