Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Nigeria : des centaines de prisonniers de Kuje toujours en cavale

Un officier se penche hors d'un véhicule de la prison du Nigeria transportant des détenus qui se sont échappés à Abuja, au Nigeria, le 6 juillet 2022.   -  
Copyright © africanews
KOLA SULAIMON/AFP or licensors -

Nigéria

Après l'évasion survenue mercredi à la prison de Kuje à Abuja au Nigeria, le secrétaire permanent au ministère de l'Intérieur, assure que des dizaines de détenus ont été recapturés, cependant sur les 879 détenus plus de 400 seraient encore en fuite. Cette femme rappelle les faits : vers 9h25-9h30 hier, nous avons commencé à entendre des bruits de coups de feu, au début nous avons pensé que c'étaient les vigiles autour, mais ensuite ça a persisté, les coups de feu se multipliaient, dès lors nous avons su que ce n'étaient pas les vigiles.

L'État islamique a revendiqué l'attaque de la prison, qui a permis de libérer environ près d'une soixantaine de djihadistes. Pour le ministre Muhammed Bello, cet incident va permettre de renforcer les capacités des forces de l'ordre.

"C'est un incident très triste et malheureux, mais avec chaque incident de cette nature, cela renforce tout le monde. Nous identifions les domaines qui doivent être renforcés et ensuite, collectivement, nous travaillons dans ce sens."

Ce raid met en lumière les problèmes de sécurité du Nigeria, qui s'étendent dans les régions du nord où sévissent des attaques terroristes et des gangs armés. Muhammed Bello veut compter sur le soutien de la population.

"Je n'ai absolument aucun doute sur le fait que ceux qui se sont échappés seront retrouvés, car une fois que les communautés coopèrent au maximum, ils peuvent être identifiés" explique-t-il

Les responsables de la prison tentent toujours de déterminer le nombre exact de détenus manquant à l'appel, Cependant l'ancien haut responsable de la police, Abba Kyari, détenu au Centre pénitentiaire de Kuje dans l'attente de son procès pour trafic de drogue, est toujours en détention.

Voir plus