Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

L'annulation du vol des demandeurs d'asile vue par des Rwandais

Le Premier ministre britannique Boris Johnson (à droite) et le président rwandais Paul Kagame posent pour une photo lors de leur rencontre bilatérale.   -  
Copyright © africanews
EDDIE MULHOLLAND/AFP -

Rwanda

Le Rwanda a assuré mercredi resté pleinement engagé dans son partenariat avec Londres malgré l'annulation du premier vol censé amener à Kigali des réfugiés expulsés du Royaume-Uni. Quelques Rwandais interrogés ce mercredi sont eux plutôt déçus de ce changement de dernière minute.

"Le fait que ces migrants ne soient pas venus, est une perte pour le pays et le grand public, car leurs moyens de subsistance nous auraient profité et nous aurions travaillé ensemble, et maintenant, il est évident que c'est une perte'' a critiqué un riverain. 

L'avion devant transporter la poignée de réfugiés, était censé atterri à Kigali mardi en fin de journée, mais une décision de la cour européenne de justice à annuler la décision controversée de Londres. Malgré le coup porté à son projet, le Royaume-Uni demeure déterminé.

Le gouvernement de Kigali, fréquemment accusé de violations des droits de l'homme, rejette avec force les critiques selon lesquelles le Rwanda ne serait pas un pays sûr pour les migrants.

"Nous ne pensons pas qu'il soit immoral d'offrir un chez-soi aux gens", a déclaré Yolande Makolo lors d'une conférence de presse mardi, affirmant que le Rwanda était prêt à accueillir "des milliers" de migrants.

"Nous ne considérons pas le fait de vivre au Rwanda comme une punition", a-t-elle lancé, en rappelant que ce pays d'environ 13 millions d'habitants accueille déjà plus de 130.000 réfugiés de divers pays.

Voir plus